Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quand Mcqueen devient "Bullitt" !!!

Publié le par 007bond

"Bullitt" a été réalisé par Peter Yates et sorti sur les écrans le 17 mars 1969. Au casting :

STEVE MCQUEEN/ DETECTIVE FRANCK BULLITT

JACQUELINE BISSET/CATHY

ROBERT VAUGHN/WALTER CHAMBERS

DON GORDON/DETECTIVE DELGETTI

ROBERT DUVALL/WEISSBERG

"Bullitt, un lieutenant de police, est chargé par un politicien ambitieux de protéger Johnny Ross, un gansgster dont le témoignage est capital dans un procès où est impliqué  l'homme politique. Malgrè les précautions prises par Bullitt et ses hommes Ross est grièvement blessé, puis achevé sur son lit d'hôpital. Bullitt s'aperçoit alors que la victime n'était pas le vrai Ross..."

Avec "Bullitt" Peter Yates a renouvelé le genre du Polar. C'est le premier réal a avoir mis la réalité en scène. Il a choisi des décors naturels, engager des vrais policiers etc... cela donnera, par la suite, beaucoup d'idées à d'autres, je pense à l'excellent "French Connection" avec Gene Hackman ou "l'Inspecteur Harry" avec Clint Eastwood. Mais "Bullitt", c'est avant tout "Mcqueen". Il interpréte avec beaucoup de flegme, de calme, traînant avec lui sa légendaire "cool attitude", un flic blasé, complexe, solitaire, pressé par ses supérieurs: son jeu d'acteur est plus que parfait, il transcende l'écran, tout cela tiens du génie ! La musique de Lalo Schifrin accompagne le héros, tout le long du film, comme un deuxième personnage; on n'oubliera pas la sublime Jacqueline Bisset dans le rôle de "Cathy". Mais "Bullitt" c'est biensûr la célèbre course- poursuite dans les rues de San Francisco et aucun besoin du numérique, il est battu à plat couture par le réalisme des vraies cascades. Le spectateur est soufflé, sous tension; on a vraiment le pied au plancher avec McQueen dans son bolide. Et jubilation extrême quand  "Franck Bullitt" traqué en voiture devient le traqueur !

Au final, le long-métrage de Peter Yates est un très bon policier, certes classique, un peu lent mais efficace et apporte, en ce début des années 70, un souffle nouveau dans le monde du cinéma. Cet excellent film est devenu cultissime comme son personnage, un flic comme je les aime: Peu bavard, discret, désabusé mais déterminé dans un monde corrompu et ne souriant quasiment jamais pendant près de 2 heures ! "Bullitt", c'est du Grand, du très Grand cinéma et Mcqueen est le Meilleur Acteur (avec Marlon Brando) des années 60/70 : "Un Mythe, une Légende" !!!

______________________________________________________

"Bullitt" est adapté d'un roman de Robert L.Pike intitulé "Mute Witness". C'est Steve Mcqueen qui imposa le réalisateur Peter Yates aux Studios Warner Bros. Le réal exiga de tourner dans des décors réels et que le scénario soit modifié; Mcqueen le soutiendra dans toutes ses exigences. Le Maire de San-Francisco autorisa l'acteur à tourner dans la ville de San Francisco et mis à la disposition du comédien 3 policiers pour barrer les rues et assurer la sécurité des lieux. En remerciement, McQueen obligea les Studios Warner Bros à donner au Maire de l'argent nécessaire à la construction d'une piscine !

Concernant la célèbre course- poursuite dans les rues de San Francisco, McQueen fit appel à un ami, ancien coureur motocycliste, pour conduire le véhicule qu'il poursuit dans le film. L'acteur refusa d'être doublé dans cette séquence. La vitesse au compteur pouvait atteindre 200 kilomètres à l'heure. Le tournage de cette scène dura 3 semaines et nécessita le recours à 2 Fords Mustangs et 2 Dodge Chargers. Steve McQueen prit d'autres risques : celle de la poursuite sur la piste d'atterrissage de l'aéroport. C'est en effet lui-même qui poursuit le véritable Ross en se trouvant sous les roues d'un avion prêt à décoller.

"Bullitt" connu, à sa sortie en salles, un succès mondial : 19 millions de dollars de recettes, 5 fois l'argent qui avait été investi pour financer le film. Le long-métrage remporta l'Oscar du Meilleur Montage en 1969.

Petit + : Christian Bale a souvent déclaré que Steve McQueen était "Le plus Grand Acteur" du 7ème Art, qu'il avait une profonde admiration et un énorme respect pour ce brillant comédien à la filmographie impressionnante et irréprochable : " je suis un très grand fan de ce "Monstre" du cinéma".

CITATIONS DE McQUEEN :

" Quand je crois à quelque chose, je me bats de toutes mes forces pour le défendre".

" La vie est une escroquerie".

STEVE MCQUEEN ET LE REAL BRITANNIQUE PETER YATES

_________________________________________________________________

AFFICHES "BULLITT"

_________________________________________________________________

__________________________________________________________



Commenter cet article