Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La passion selon Nagisa Oshima !!!

Publié le par 007bond

"L'Empire des sens" (Ai no corrida) a été réalisé par Nagisa Oshima en 1975. Au casting :

EIKO MATSUDA/SADA ABE

TATSUYA FUJI/KICHIZO

" Tokyo, 1936, Kichizo, le propriétaire d'une auberge désire fortement la servante Sada Abe... Un jour, un drame survient, il tue une vieille geisha, ayant des pulsions sexuelles incontrôlables, alors que Sada multiplie de son côté les expériences sexuelles."

Dépassant tout voyeurisme ou pornographie salace, "L'Empire des sens" est un tragique voyage érotique où quand le désir et le danger ne font plus qu'un.

Le "coeur" de cet empire des sens, c'est Sada, simple servante - ancienne prostituée - qui par la seule force de son désir, va prendre le pouvoir sur un homme, son maître, devenu son amant, partenaire et esclave de ses jeux charnels et amoureux. Prisonniers de cet amour destructeur, irréel, absolu, fantasmé et jamais assouvi, Sada et Kichizo vivent en reclus, hors du temps, de toute logique, de toute règle morale. Seuls leurs corps parlent, exultent encore et encore, pour toujours plus de désir . Jamais rassasiés, ils s'entre-dévorent, se repaient l'un de l'autre. L'issue de cette passion exclusive sera la mort. Sada le sait, Kichizo le sait, il ne pourrait en être autrement. A la recherche continuelle du plaisir suprême, les 2 amants se brûleront les ailes.

Alors pourquoi le choix d'un tel propos de la part d'un réal ? Par pure provocation ? Derrières les scènes de sexes crues et violentes, se cache le rêve inacessible d'une femme pour un homme et d'un homme pour une femme : l'amour à la vie, à la mort. Qui qui n'a jamais rêvé de cela ?

Ce Chef-d'Oeuvre sulfureux, magistralement réalisé par Nagisa Oshima est l'un des plus beaux joyaux du cinéma asiatique et l'une des plus belles réflexions, jamais réalisé, sur le sentiment amoureux, car "sentiment" il y a et non pornographie gratuite. Notre oeil doit dépasser sa propre pudeur et voir plus loin dans cette quête désespérée, effrénée, noire, très noire mais ô combien inoubliable !!!

 

____________________________________________________________________

Lors de sa sortie dans les salles japonaises en 1976, "L'Empire des sens" a provoqué un scandale en raison de son caractère pornographique. Le film fut censuré, donc, dans son pays d'origine : scènes coupées, zones de flou sur les parties sexuelles... Le réal Nagisa Oshima ne fut pas épargné, puisque la pornographie reprochée au long-métrage provoque un procès durant lequel il dut comparaître. Le japonais fut relaxé en 1982. Avec son film, il réussit le pari de s'attaquer à une censure japonaise particulièrement rigide. Et si le long-métrage fut un véritable scandale au Japon, provoquant des foudres de la censure, il n'en n'est pas de même dans le reste du monde où il remporta un vrai succès public et critique.

LA VERITABLE HISTOIRE DE SADA ABE

Le 18 mai 1936, dans le Japon militariste, une serveuse découvre le corps ensanglanté et émasculé d'un homme marié et père de famille, Kichizo. La police arrête Sada Abe, une ancienne prostituée, dans une rue de Tokyo. La femme errait, un couteau dans une main, une corde dans l'autre. Caché contre son coeur, elle garde le pénis de son amant qu'elle a tué peu auparavant. Lorsque la police l'arrête, elle avoue son identité avec fierté et raconte elle-même comment, du 23 avril au 7 mai, elle a poussé jusqu'à l'extrême son amour fou pour Kichizo : Les 2 amants s'entraînèrent chacun dans une spirale érotique qui les coupa progressivement du monde extérieur. Le 20 mai, les journaux annoncent l'arrestation de la "sorcière" Sada Abe !!!

_____________________________________________________________________________

 



Commenter cet article