Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'Enfer de Sam Raimi !!!

Publié le par 007bond

"Drag Me To Hell" (Jusqu'en Enfer) a été réalisé par Sam Raimi et sorti le 27 mai 2009. Au casting :

ALISON LOHMAN/CHRISTINE

JUSTIN LONG/CLAY

LORNA RAVER/Mme GANUSH

"Christine Brown, spécialiste en crédit immobilier vit heureuse à Los Angeles avec son petit ami Clay. Sa vie va basculer dans l'horreur lorsque débarque une mystérieuse Mme Ganush qui lui supplie de lui accorder un crédit supplémentaire pour sa maison. Christine hésite entre la compassion et la pression de son patron, qui la voudrait plus ferme avant de lui donner une promotion. Christine décide de rejeter le prêt demandé par la vieille femme. Pour se venger, celle-ci jette la malédiction du Lamia sur Christine. Hantée par un esprit malfaisant, la jeune femme va se faire aider d'un médium..."

Avec "Drag Me To Hell" Sam Raimi revient à ses premiers amours : le cinéma d'horreur et veut, avant tout, se faire plaisir pour notre plus grand bonheur. Pari amplement réussi, après sa cultissime trilogie des "Evil Dead" - dont je suis un fan absolu ( voir critique "Evil Dead" 2 ) - le célèbre cinéaste nous offre, avec délectation, une excellente et trippante fable horrifique , un savoureux mélange d'humour et de frissons garantis, en tout point jouïssive !

Avec une scène d'ouverture très accrocheuse, violente et choc, le spectacteur rentre de plein pieds dans le monde du mystère où la présence du Mal se fait rapidement ressentir. Pour son malheur - visant une promotion au sein de la banque où elle travaille - l'adorable Christine Brown/formidable Alison Lohman va refuser un crédit à une curieuse vieille femme répondant au nom de Mme Ganush. Celle-ci outragée, humiliée devant ce refus, va invoquer le "Lamia" et il ne restera que 3 jours à la jeune femme pour se défaire du terrible sort; au bout de ce laps de temps, le démon l'emportera dans les portes de l'Enfer. 

Evitant le gore à outrance, Sam Raimi va plutôt choisir la carte du fantastique, jouant avec nos peurs les plus primitives, s'amusant à multiplier les jeux d'ombres où l'on devine l'effroyable silhouette du Lamia - sans jamais le voir - , distillant, par petites doses, un suspens qui n'aura de cesse de faire monter l'adrénaline puis utilisant à l'excès des bruits assourdissants - à la limite du supportable - ainsi que toutes sortes de déjections dont l'héroine va en être régulièrement inondée comme le vomi, la bave, la boue, le sang et les mouches : bref que du bonheur; sans omettre cette chère Mme Ganush, féroce en diable et au visage si attachant - je ne suis pas prêt de l'oublier celle-là -. Pour conclure sur un final peu banal et très brutal !

"Drag Me To Hell" (Jusqu'en Enfer) au rythme endiablé, rapide, au style parfaitement maîtrisé, signe le retour d'un Sam Raimi en grande forme, avant son prochain "Spider-Man" - qui j'espère sera plus réussi que le dernier opus -. Son "Enfer" à lui est un pur régal, à déguster entre amis; mais un petit conseil : la prochaine fois que vous croiserez une vieille femme dans la rue, réfléchissez à deux fois avant de lui dire non !!!

 

________________________________________________________________________

Sam Raimi et son frère Ivan, ont eu l'idée de cette histoire de démon jetant un sort à une employée de banque qui lui avait refusé un prêt après avoir lu le véritable récit similaire survenu en Oregon en 1996 !

Pour la petite histoire : Dans la Grèce archaïque, le monde était plein d'âmes, de démons. La mythologie coordonna ces croyances. Ainsi, il y eut les lamies : Lamie ou Lamia.

LAMIA

Lamia, fille du roi Bélos, était une reine de Phyrie et elle était très belle. Et, Zeus, père des Dieux, l'aima. Mais Héra, épouse de Zeus, jalouse, fit périr les enfants que Lamia avait enfantés de son divin amant. Du coup, Lamia se mit à jalouser les mères qui gardaient leurs enfants. Pour venger le meurtre de ses enfants par Héra, elle se métamorphose en monstre à queue de serpent, sorte de "Croque-Mitaine" femelle qu'on évoque pour effrayer les enfants, les menaçant de se faire dévorer par ce fantôme fabuleux : ainsi naquit la légende des Lamies qui devint un nom commun. La légende évolua : plus tard, on appela Lamies des génies féminins qui s'attachaient aux jeunes gens pendant leur sommeil, suçant leur sang, épuisant leur virilité ; pour en arriver aux célèbres vampires mais ceci est une autre histoire !!!

___________________________________________________________________

PHOTOS DU TOURNAGE

"Drag Me To Hell" a fait partie de la sélection officielle du 62ème Festival de Cannes ( hors-compétition), où il a été présenté en séance de minuit. Il remporta un fort succès auprès des critiques et des spectateurs.

FESTIVAL DE CANNES 2009

__________________________________________________________________________

________________________________________________________________________________



Commenter cet article

007bond 03/07/2009 22:37

Cette chère Mme Ganush !!!Le temps passe très vite et je lui donne moins de 20 ans pour ressembler à cette charmante Mme Ganush ! Bisous à tous les trois et caresses à tes doudous. A +

sand. 03/07/2009 20:37

Mme Ganush !!!!N'exagère pas !!! Quoique............ dans 20ans !!!!! Hi !! hi !! hi !! Bisoussssssssssssssss

007bond 29/06/2009 20:13

Happy !!!Super content que Fanny ai aimé. Bisous à vous 3, à toute la ménagerie (Mme. Ganush t'embrasse hihihihi) !!!

sand. 28/06/2009 23:56

çà y est !!Fanny a pu le voir in extrémis à Plan de Campagne vendredi soir, elle a a-do-ré !!! bisousssssssssss à vous 3 et caresses à Vitto

007bond 25/06/2009 18:19

Tout à fait d'accord avec toi, un super moment de ciné et un retour très réussi du grand Sam Raimi. Merci pour ton com . A + !!!