Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Au-delà de la douleur ???

Publié le par 007bond

"Martyrs" a été réalisé par Pascal Laugier et sorti dans les salles, le 3 septembre 2008. Au casting :

MYLENE JAMPANOI/LUCIE

MORJANA ALAOUI/ANNA

" En France, dans les années 70, Lucie, une petite fille de 10 ans, disparue depuis quelques mois, est retrouvée errant sur la route. Son corps maltraité ne porte aucune trace d'agression sexuelle. Les raisons de son enlèvement restent mystérieuses. Placée dans un hôpital, elle se lie d'amitié avec Anna, une fille de son âge. 15 ans plus tard, on sonne à la porte d'une famille ordinaire. Le père ouvre et se retrouve face à Lucie armée d'un fusil de chasse..."

Après son honnête "St Ange", Pascal Laugier a voulu exploiter l'insoutenable à son paroxysme le plus extrême et donner au "film de genre" une nouvelle dynamique. Seulement, à vouloir critiquer la barbarie, en la montrant "nue", "cash" tels que certains désaxés l'entrevoient, il se produit l'effet inverse : l'on ne retiens de "Martyrs" que son ultra-violence. Dommage, car le propos du réal français était plus qu'intéressant : le sacrifice de soi, dans la punition corporelle, la souffrance absolue, peut-il permettre d'atteindre le "sublime"? Vaste débat sur la vie au-delà de la mort et sur nos perpétuelles interrogations et obsessions sur Dieu.

Divisée en 2 phases, la première laissant penser à une simple vengeance de la part de Lucie qui, après avoir échappée à ses bourreaux dans son adolescence, va, 15 ans plus tard, se venger. La 2ème partie prend une autre voie et c'est là où le bât blesse. L'intérêt pour ce douloureux "chemin de croix" ( car "chemin de croix", il y a), façon Laugier, s'enlise, se noyant dans une déferlante de séances de sévices corporels ultra-répétitifs, à la limite du supportable; pour en arriver péniblement au final, certes surprenant, mais inabouti. Le cinéaste français aurait dû assumer pleinement son film et ne pas se focaliser, essentiellement, sur un seul de ses thèmes avancés : l'horreur pour en bâcler l'autre, l'expérience mystique.

"Martyrs" aurait pu être un chef-d'oeuvre du genre tant attendu. Mais à vouloir trop ou mal montrer, Laugier a flingué son propos ainsi que son oeuvre. Reste, un certain culot de la part du réal qu'il faut saluer - ainsi que les prestations ultra-crédibles des 2 jolies actrices; mention spéciale pour Morjana Alaoui dans le rôle d'Anna - d'avoir voulu bousculer et révolutionner le cinéma d'horreur français : attendons de voir son prochain long-métrage !!! ( Film interdit-16 ans avec avertissement )

______________________________________________________________

Pour la petite histoire : le mot Martyr viens du grecque Martur qui signifie "Témoin".

 Les églises chrétiennes désignent de cette façon les croyants qui témoignent de leurs convictions et proclament leur foi en Dieu, au risque d'être persécutés, torturés et mis à mort. Les premiers martyrs remontent à l'époque romaine mais c'est au XXe siècle que les églises ont recensé le plus grand nombre de martyrs. Le siècle des génocides fut aussi le siècle des martyrs, la raison étant que les grandes idéologies totalitaires de ce siècle étaient fondées sur la haine des croyances en une autorité divine qui transcende l'être humain ( et ses chefs ). Le 1er martyr de l'Histoire chrétienne est Etienne, lapidé à Jérusalem en l'an 47 de notre ère, quelques années après la crucifixion de Jésus-Christ. Bien d'autres suivront. Pour le Cardinal Sepe : "le martyr fait partie intégrante de l'église depuis ses origines. Le Christ lui-même est le martyr par excellence... L'église appelle en effet "Dies Natalis" le jour du martyre, le jour de la naissance, parce que la mort terrestre du martyr est le jour de sa naissance au ciel, en vertu de la mort et de la réssurection du Christ... Les martyrs sont précisément ceux qui donnent la force d'aller de l'avant. Ces hommes et femmes, à la suite du Christ, ont montré que le pardon et l'amour sont plus forts que la haine et la mort; avec leur sacrifice, ils nous disent que le seigneur est toujours vainqueur du mal... Dans la nuit sombre que traverse le monde, les martyrs brillent comme les étoiles, et avec leur témoignage, ils éclairent le chemin de l'humanité vers la pleine et éternelle lumière". ( Souce : Herodote.net )

____________________________________________________________



Commenter cet article

007bond 20/12/2009 23:37

Merci Goodfeles, à très bientôt et bonne continuation à toi aussi !!!

goodfeles 18/12/2009 17:36

Tu résumes bien le film. Pour ma part j'ai trouvé cela vraiment immonde et tout porté par le jeu des actrices qui s'essouffle trés vite. Un film qu'on adore ou deteste ... personnelement je deteste ... rien que la façon de filmer à la Plus belle la vie qui rencontre Saw ^^ me donne envie de gerber cinématographiquement. Sinon c'est contamment désamorcé par de la violece gratuite et moche. Je ne vais pas me répéter su ce que j'ai marqué sur ton article et le mien :)

Bonne continuation et a trés vite !