Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Apostille au Crépuscule" !!!

Publié le par 007bond

Michel Onfray, né en 1959, docteur en philosophie démissionne de l'Education Nationale en 2002 pour créer l'Université Populaire de Caen, où il enseigne une "contre-histoire de la philosophie". Auteur d'une trentaine d'ouvrages, admirateur de Nietzche, il propose de réconcilier l'homme et son corps, lui qui envisage la philosophie comme un art de vivre, permettant à l'homme de se débarasser de ses illusions.

"La philosophie, l'art et la religion existent parce que la mort oblige les hommes à inventer des parades pour ne pas avoir à succomber et à trembler d'effroi devant elle". Michel Onfray.

"Cette apostille se propose d'examiner les conditions d'une psychanalyse non freudienne avant Freud, pendant lui, après lui..." Michel Onfray.

Après la parution "Le Crépuscule d'une idole", l'auteur philosophe Michel Onfray, à tort ou à raison, après de virulentes polémiques, publie une synthèse de son pugilat contre la psychanalyse de Freud et non contre la psychanalyse non freudienne.

En pleine lecture du 1er, j'ai marqué une pause pour aller vers la version condensée. Depuis petit, intéressé par la philosophie, la psychanalyse et intrigué par l'adulation de Freud, l'oeuvre de Onfray m'était toute conseillée. Le philosophe retrace le parcours de Freud dont tous les "mots", les "accusations" sont tirées de vraies références - à savoir que celui-ci avait mis sous scellés ou brûlés des détails sur sa jeunesse, ses recherches ainsi que ses travaux, pour qu'aucun biographe ne puisse retracer sa genèse, créant sa propre histoire - on découvre un "Freud" ( propos de Onfray ) :

- Menteur, affabulateur, cocaïnomane dépressif, obsédé par l'onanisme, obnubilé par l'accouplement avec sa mère, couchant avec sa belle-soeur après avoir fait un point de doctrine de son renoncement à toute sexualité sous prétexte d'une sublimation dans la création de la psychanalyse, se sacrifiant à l'occultisme et au spiritisme, inventant des cas n'ayant jamais existé, prenant 415 euros 2010 pour une séance et prescrivant une rencontre par jour, amassant une fortune en liquide échappant au fisc, écrivant en pleine furie nazie que Moïse n'était pas juif et que les juifs étaient des Egyptiens, avouant peu de temps avant la fin de sa vie "qu'on n'en finit jamais avec une revendication pulsionnelle", autrement dit : qu'on ne guérit jamais... Déclarant : acquérir des oeuvres de Nietzche et non de les lire pour ne pas être influencé par le philosophe...

Bien évidemment les pro-freudiens verront que de la malveillance, du mensonge, un débat vain de la part de Michel Onfray ; reste que ces 2 ouvrages sur Freud sont, tous, sauf un simple "j'accuse" sans valeurs et sans fondements : "Apostille au crépuscule" est un écrit passionnant, à lire et à méditer !!!

____________________________________________________________________________

EXTRAITS

" Les patients, c'est de la racaille". Freud, qui méprisait le réel auquel il préférait ses fictions, a plusieurs fois signifié qu'il englobait les patients dans ce dédain.

"Les patients, c'est de la racaille, les patients ne sont bons qu'à nous faire vivre, et ils sont du matériel pour apprendre. Nous ne pouvons pas les aider de toute façon"...

" Freud n'a jamais obtenu que des guérisons sur papier. Insoucieux de ce que pouvaient penser les personnes physiques de la trahison du secret professionnel sous des dissimulations qui ne trompaient personne à Vienne, Freud revendique le droit du scientifique à faire fi des problèmes de conscience de ses patients : il travaille pour la science en regard de laquelle tout doit plier..."

________________________________________________________________________



Commenter cet article

007bond 10/02/2011 20:31

L'homme au divan !!!Etre soi même "perturbé" est évidemment l'un des meilleurs moyens pour comprendre et soigner les maux du conscient (ou inconscient) humain. Ce qui me dérange, c'est cette volonté de vouloir s'approprier les recherches d'autres philosophes et de faire passer ces révélations comme une découverte innée. Vouloir devenir le créateur et "le commencement" d'un travail, alors, collectif et loin d'être aussi intuitif et évident que ce qu'a voulu laissé paraître Freud. Je te conseille chaudement les 2 livres de Onfray. Gros bibis et à très bientôt ma chère Chrys !!!

chrys 09/02/2011 22:27

Toute une histoire....Ah!!!!Freud!!!! Il a fait couler bcp d'encre et en fera couler encore bcp!!!!On peut dire qu'il a rempli une petite partie de ma vie puisque j'ai fait une fac de Psycho pour en obtenir une licence...et on peut dire que du Freud j'en ai mangé un moment!!!!Mais tout comme toi, il m'a souvent laissé perplexe : fondateur de la psychanalyse, il était lui-même fortement perturbé mais ne serait-ce pas grâce à ça qu'il a pu faire un travail aboutit sur l'inconscient, le refoulement, le narcissisme, le "moi" et j'en passe...Bravo pour la jolie photo très subjective "Freud et son divan"...Bref, comme tjrs article intéressant...Bye et à ++++