Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Amityville" : La maison ensanglantée !!!

Publié le par 007bond

"Amityville, la maison du diable" a été réalisé par Stuart Rosenberg et sorti dans les salles le 14 février 1980. Au casting :

JAMES BROLIN/GEORGE LUTZ

MARGOT KIDDER/KATHY LUTZ

ROD STEIGER/LE PERE DELANEY

" La famille Lutz vont acheter une maison sans connaître la tragédie qui s'y est déroulée..."

"Amityville, la maison du diable" tiré de faits réels, reste, encore à ce jour, une des meilleures références du genre "films d'épouvante" sur les maisons hantées avec le célèbre "Poltergeist" !

En prenant le parti de respecter au plus près la véritable histoire, en réalisant de manière très sobre avec peu d'effets spéciaux mais jouant avec le mystère et l'angoisse, Rosenberg nous offre un long-métrage effrayant et efficace.  Certes, on n'évite pas certains clichés du style : les portes qui claquent, les bruits inexpliqués, l'amie invisible de la petite fille... mais le réal nous plonge crescendo dans l'horreur, peu palpable au départ mais qui va gagner en intensité. Les événements surnaturels s'installent tranquillement et certaines scènes deviendront cultes : l'attaque des mouches, le saignement des murs... et le casting de haut vol, pour l'époque, n'est pas étranger à la réussite de ce film. Tous sont parfaits dont l'excellent Rod Steiger en prêtre dépassé et biensûr James Brolin (le père de l'acteur Josh Brolin "No country for old men", "W. l'improbable président...) qui apporte beaucoup de crédibilité, de force et de frayeur à son personnage "Geoges" qui va changer et devenir de plus en plus inquiétant.

Mais la véritable "star" de ce long-métrage, c'est la Maison dont le réal a su donner une véritable âme : maison maudite se dressant dans la nuit avec ses 2 fenêtres, telle une paire de yeux, qui fixe littéralement le spectacteur et qui l' invite à rentrer à l'intérieur; mais passer le pas de la porte, il s'y dégage une odeur malsaine, l'ambiance est pesante, les pièces, les murs, les escaliers, la cave, tout respire le "Mal" !

Malgrè une facture classique, "Amityville..." reste un long-métrage très flippant accompagné de l'excellente BO de Lalo Schiffrin qui apporte une touche oppressante au long-métrage. La prestation hallucinée de James Brolin restera dans les mémoires; quant à la fameuse maison, qui existe encore et que l'on peut visiter, sa présence diabolique me marquera pour toujours et comment oublier l'ultime fin où tel un humain fait de chair et de sang, elle se met à saigner... Un conseil : si vous y entrez, sortez-en vite !!!

________________________________________________________

La vraie histoire : Nous sommes le 14 novembre 1974 dans la petite ville d'Amityville aux Etats-Unis. Vers 18h35 la police du comté reçoit un coup de téléphone : un certain Joey Yeswit appelle pour signaler que toute une famille a été tué. 10 minutes plus tard, la police arrive et découvre l'horreur. Toute la famille a été assassinée exception faite du fils aîné "Butch". Au fur et à mesure de l'interrogatoire, les doutes des policiers et les contradictions du fils aîné amènent les inspecteurs à se poser des questions. Finalement le jeune homme avouera les crimes.

BUTCH DEFEO

La famille DeFeo, qui vivait depuis 1965 dans cette maison, malgrè les disputes du père et du fils aîné, ne s'était jamais fait remarqué dans le petit quartier paisible. Cependant le jeune homme déclarera, lors de son procès, que des voix surnaturelles lui avaient ordonnées de tuer toute sa famille. Jugé mentalement sain par des experts psychiatriques, il répondra pour les 6 crimes par un emprisonnement à vie. L'affaire est classée par les scientifiques qui refusent d'y voir autre chose qu'une folie meurtrière. Pourtant, elle ne sera pas classée par les médias qui exploitent ce fait divers pour sensibiliser le public à cette maison très vite baptisée "La maison du diable" ! Cette demeure devient vite un site touristique visisté par des photographes et des amateurs de mystère. Par la suite, la maison est mise en vente, prix demandé : 80.000 dollars. Mais celle-ci ne trouve pas d'acheteur, c'est assez compréhensible.

Le 18 décembre 1975, la famille Lutz acquiert la maison ainsi qu'une partie du mobilier des DeFeo.

LES LUTZ

Le père, George Lutz, malgrè la malédiction veut vivre dans cette demeure et demande à un prêtre de venir la bénir. Au moment de pénétrer dans la maison, le prêtre en question est soudain pris de malaises et perçoit une voix qui l'ordonne de partir. Il pense qu'il est victime d'une hallucination. Il asperge d'eau bénite les différentes pièces de la maison mais des incidents liés d'une façon ou d'une autre à cette mystérieuse demeure vont se succèder. Des prêtes attaqués, des bruits de pas et de coups dans les murs, des odeurs écoeurantes, le froid, des déplacements d'objets, des suintements dans les murs et autres phénomènes surnaturels envahissent peu à peu le quotidien des Lutz et de leurs amis.

Refusant de céder à la panique, les Lutz, très courageux je trouve, se raisonnent et conservent leur sang-froid. Mais la vie dans cette maison devient impossible. Ils ne dorment plus les nuits et sont sans cesse sur leurs gardes, à l'affût d'une agression sous quelque forme que se soit. Une amie des Lutz, douée d'un pouvoir de clairvoyance, détecte la présence d'esprits de personnes âgées ayant habité cette maison. Elle découvre également que la demeure est bâtie sur un ancien cimetière. Tous ces éléments vont à nouveau faire la joie des médias car les Lutz, épuisés dans leur lutte contre des forces inconnues et invisiblent capitulent et abandonnent leur maison au profit d'un comité de parapsychologues. Mais pris de malaise les uns après les autres, ils fuient la demeure.

Un scénariste, Jay Anson va s'emparer de la légende d'Amityville pour en faire un best-sellers. Etrangement, le mansucrit de ce livre va causer la mort de 4 personnes ayant eu, à ce jour, la charge de ce précieux document ! Le phénomène prend de l'ampleur et le cinéma décide d'adpater la saga "Amityville".

Un reporter Steve Bauman décide de mener une enquête sérieuse pour distinguer le vrai du faux. Il découvre que différents occupants du lieu sur lequel est implantée la maison ont tous eu des relations avec le démon. Au XVIIème siècle, des indiens avaient établi une prison à fous sur le site où se trouve la demeure et laissaient les cadavres de leurs morts pourrirent à cet endroit ! Les indiens laissent, ensuite, la place à un sorcier chassé de Salem qui pratique à l'emplacement exact de la maison des rites de magies noires et des séances de communication avec les démons.

La demeure d'Amityville fut bâtie en 1928 puis habitée par des familles successives jusqu'en 1965, date d'acquisition par les DeFeo. Le mystère de la demeure n'a toujours pas été élucidé. Mais son histoire a fait couler de l'encre, du sang et des larmes et elle a abusé de la crédulité de milliers de personnes superstitieuses et accrut l'anxiété de nombreux propriétaires de maisons anciennes. Un jounaliste du nom de Rolan Bonnet, amateur de fantômes déclarera : " Personnellement, toute l'affaire Amityville me semble un gigantesque canular, monté de façon magistrale par des mystificateurs géniaux qui surent habilement utiliser un fait divers impressionnant. Vrai ou faux, on ne saura jamais et peut-être que cela vaut mieux !!!

____________________________________________________________________

__________________________________________________________________



Commenter cet article