Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"AIMER 1 FOIS, 2 FOIS, 3 FOIS, A L'INFINI" !!!!

Publié le par Mina

"AIMER 1 FOIS, 2 FOIS, 3 FOIS, A L'INFINI" !!!!

"Three times" a été réalisé par hou Hsiao-Hsien. Sortie en salle le 16 novembre 2005.

SHU QI/MAY/LA COURTISANE/JING

SHU QI/MAY/LA COURTISANE/JING

CHANG CHEN/CHEN/M.CHANG/ZHEN

CHANG CHEN/CHEN/M.CHANG/ZHEN

Trois époques, trois histoires, 1911, 1966, 2005, incarnées par le même couple. Ce conte sentimental évoque ainsi la triple réincarnation d'un amour ...

"AIMER 1 FOIS, 2 FOIS, 3 FOIS, A L'INFINI" !!!!
"AIMER 1 FOIS, 2 FOIS, 3 FOIS, A L'INFINI" !!!!
"AIMER 1 FOIS, 2 FOIS, 3 FOIS, A L'INFINI" !!!!
"AIMER 1 FOIS, 2 FOIS, 3 FOIS, A L'INFINI" !!!!
"AIMER 1 FOIS, 2 FOIS, 3 FOIS, A L'INFINI" !!!!
"AIMER 1 FOIS, 2 FOIS, 3 FOIS, A L'INFINI" !!!!
"AIMER 1 FOIS, 2 FOIS, 3 FOIS, A L'INFINI" !!!!
"AIMER 1 FOIS, 2 FOIS, 3 FOIS, A L'INFINI" !!!!
"AIMER 1 FOIS, 2 FOIS, 3 FOIS, A L'INFINI" !!!!
"AIMER 1 FOIS, 2 FOIS, 3 FOIS, A L'INFINI" !!!!
"AIMER 1 FOIS, 2 FOIS, 3 FOIS, A L'INFINI" !!!!
"AIMER 1 FOIS, 2 FOIS, 3 FOIS, A L'INFINI" !!!!
"AIMER 1 FOIS, 2 FOIS, 3 FOIS, A L'INFINI" !!!!
"AIMER 1 FOIS, 2 FOIS, 3 FOIS, A L'INFINI" !!!!
"AIMER 1 FOIS, 2 FOIS, 3 FOIS, A L'INFINI" !!!!
"AIMER 1 FOIS, 2 FOIS, 3 FOIS, A L'INFINI" !!!!
"AIMER 1 FOIS, 2 FOIS, 3 FOIS, A L'INFINI" !!!!
"AIMER 1 FOIS, 2 FOIS, 3 FOIS, A L'INFINI" !!!!
"AIMER 1 FOIS, 2 FOIS, 3 FOIS, A L'INFINI" !!!!
"AIMER 1 FOIS, 2 FOIS, 3 FOIS, A L'INFINI" !!!!
"AIMER 1 FOIS, 2 FOIS, 3 FOIS, A L'INFINI" !!!!
"AIMER 1 FOIS, 2 FOIS, 3 FOIS, A L'INFINI" !!!!
"AIMER 1 FOIS, 2 FOIS, 3 FOIS, A L'INFINI" !!!!
"AIMER 1 FOIS, 2 FOIS, 3 FOIS, A L'INFINI" !!!!
"AIMER 1 FOIS, 2 FOIS, 3 FOIS, A L'INFINI" !!!!
"AIMER 1 FOIS, 2 FOIS, 3 FOIS, A L'INFINI" !!!!
"AIMER 1 FOIS, 2 FOIS, 3 FOIS, A L'INFINI" !!!!

Le cinéma asiatique reste l'un des plus beaux cinéma au monde, et le cinéaste taiwanais Hou Hsiao-Hsein cristallise, en trois époques, la beauté de la passion amoureuse et ses complexités : "acmé" d'une suavité du "Meilleur de nos années" (titre chinois).

TROIS SAISONS

Kaohsiung (1966) le temps des amours.

Chen, amateur de billard rencontre la séduisante May mais le jeune homme doit partir faire son service militaire.

Dadaocheng (1911) Le temps de la liberté.

Une courtisane tombe amoureuse d'un révolutionnaire qui la néglige, préférant se consacrer à ses activités politiques.

Tapei (2005) Le temps de la jeunesse.

Jing, jeune chanteuse épileptique, vit une aventure avec une femme. Micky. Zheng, employé dans une boutique de photos trompe Blue/sa petite amie avec Jing.

Comment narrer la plus vieille histoire du monde, un homme tombe amoureux d'une femme, en la conjuguant de manière différente sur trois temporalités d'un unique duo de comédiens ? Hou Hsiao-Shein convoque les sentiments amoureux, son propre passé. En 2005, le cinéaste déclarait JE LE CITE " Nos vies sont pleines de fragments de souvenirs. Nous ne pouvons pas les nommer, ni les classer, et ils n'ont pas une grande importance. Ils demeurent cependant inscrits, dans notre mémoire, inaltérables. Par exemple, j'avais l'habitude de jouer au billard quand j'étais jeune, et je conserve un souvenir de la chanson "Smoke Get in Your Eyes", qui passait en boucle dans la salle de billard. M'approchant aujourd'hui de la soixantaine, j'ai vécu avec ces souvenirs pendant si longtemps qu'ils semblaient désormais faire partie de moi. Dés lors, peut-être que le seul moyen de m'acquitter de ma dette envers eux, est de les filmer."

De ses impressions, le réalisateur les combine à l'évocation de son pays (tension entre la Chine et Taiwan). La première rencontre - 1966 - emplie de retenue où les gestes du jeune couple traduisent les émois émotionnels, comme l'on pouvait les respirer dans les années 60. Touchant, pudique, les mains s'effleurent; le calme se fait MAITRE malgré la séparation, l'attente de May, l'espoir de Chen. Le regard du cinéaste se pare d'une nostalgie - thématique chère au cinéaste. Le deuxième volet - 1911 - in extenso muet, digne d'une éclatante estampe asiatique, est délicatement ponctué de parenthèses musicales. La dilection que porte la courtisane à son jacobin n'a que peu d'intérêt pour ce dernier, la politique (véritable concubine) devenant une entrave à leur relation impossible voire funeste. La troisième période - 2005 - où l'urbanisme bruyant/glacial se frotte, s'affronte à un idéal espéré mais désolé d'une jeunesse perdue, nous renvoyant à nos maux personnels. En rupture avec le temps, les êtres courent, consomment tout y compris le sexe de manière éphémère. L'embellie, la sérénité de l'ouverture de cette ode mélancolique se teintent d'un pessimisme noir/gris. Les lendemains semblent aléatoires, le monde moderne - selon Hsiao-Shein - ébranle les coeurs d'un couple qui ne peuvent plus battre à l'unisson.

Il faut savoir capturer de son TEMPS - superlatif majeur - pour goûter à l'excellence douceur/lenteur chinoise, essence même d'un cinéma précieux, s'exalter pour un rêve éveillé. De ces tableaux, la deuxième période - ultime instant de grâce - délivre la magnificence d'une époque surannée, élégante tel un bel écrin pour un sublime bijoux. Lorsque l'amour souhaite chuchoter, vocaliser, se souvenir, souffrir et s'éclipser, elle évolue avec les époques/moeurs/Histoire dans l'histoire mais demeure cette chimère, cette impossibilité de connaître, d'embrasser l'être désiré(e) !!!!

"AIMER 1 FOIS, 2 FOIS, 3 FOIS, A L'INFINI" !!!!
"AIMER 1 FOIS, 2 FOIS, 3 FOIS, A L'INFINI" !!!!
"AIMER 1 FOIS, 2 FOIS, 3 FOIS, A L'INFINI" !!!!
"AIMER 1 FOIS, 2 FOIS, 3 FOIS, A L'INFINI" !!!!
"AIMER 1 FOIS, 2 FOIS, 3 FOIS, A L'INFINI" !!!!
HOU HSIAO-HSEIN

HOU HSIAO-HSEIN

"AIMER 1 FOIS, 2 FOIS, 3 FOIS, A L'INFINI" !!!!
"AIMER 1 FOIS, 2 FOIS, 3 FOIS, A L'INFINI" !!!!

" Le meilleur de notre temps" (Three Times) n’intègre pas nécessairement la notion de souvenirs merveilleux. Ce qui est évocateur du sentiment de "meilleur" dans ce que l’on vit, c’est justement parce que ce temps est révolu : il est perdu à jamais, et ne reviendra jamais."

HOU HSIAO-HSEIN

"AIMER 1 FOIS, 2 FOIS, 3 FOIS, A L'INFINI" !!!!

Commenter cet article