Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"LA RIVIERE DESENCHANTEE DE GOSLING" !!!!

Publié le par Mina

"LA RIVIERE DESENCHANTEE DE GOSLING" !!!!

"Lost River" a été réalisé par Ryan Gosling. Sortie en salle le 8 avril 2015.

IAN DE CAESTECKER/BONES

IAN DE CAESTECKER/BONES

CHRISTINA HENDRICKS/BILLY

CHRISTINA HENDRICKS/BILLY

SAOIRSE RONAN/RAT

SAOIRSE RONAN/RAT

BEN MENDELSOHN/DAVE

BEN MENDELSOHN/DAVE

MATT SMITH (IV)/BULLY

MATT SMITH (IV)/BULLY

EVA MENDES/CAT

EVA MENDES/CAT

REDA KATEB/LE CHAUFFEUR DE TAXI

REDA KATEB/LE CHAUFFEUR DE TAXI

BARBARA STEELE/LA GRAND-MERE

BARBARA STEELE/LA GRAND-MERE

Dans une ville qui se meurt, Billy, mère célibataire de deux enfants, est entraînée peu à peu dans les bas-fonds d’un monde sombre et macabre, pendant que Bones, son fils aîné, découvre une route secrète menant à une cité engloutie. Billy et son fils devront aller jusqu’au bout pour que leur famille s’en sorte.

"LA RIVIERE DESENCHANTEE DE GOSLING" !!!!
"LA RIVIERE DESENCHANTEE DE GOSLING" !!!!
"LA RIVIERE DESENCHANTEE DE GOSLING" !!!!
"LA RIVIERE DESENCHANTEE DE GOSLING" !!!!
"LA RIVIERE DESENCHANTEE DE GOSLING" !!!!
"LA RIVIERE DESENCHANTEE DE GOSLING" !!!!
"LA RIVIERE DESENCHANTEE DE GOSLING" !!!!
"LA RIVIERE DESENCHANTEE DE GOSLING" !!!!
"LA RIVIERE DESENCHANTEE DE GOSLING" !!!!
"LA RIVIERE DESENCHANTEE DE GOSLING" !!!!
"LA RIVIERE DESENCHANTEE DE GOSLING" !!!!
"LA RIVIERE DESENCHANTEE DE GOSLING" !!!!
"LA RIVIERE DESENCHANTEE DE GOSLING" !!!!
"LA RIVIERE DESENCHANTEE DE GOSLING" !!!!
"LA RIVIERE DESENCHANTEE DE GOSLING" !!!!
"LA RIVIERE DESENCHANTEE DE GOSLING" !!!!
"LA RIVIERE DESENCHANTEE DE GOSLING" !!!!

Le blog attendait beaucoup d'une première réalisation de celui dont un nombre de cinéphiles ne cessent (à tort) de critiquer son jeu d'acteur quasi-mutique depuis "Drive" , le bien-nommé Ryan Gosling. Si certaines Stars, comme Angelina Jolie, s'attachent - au regard de leurs premières exécutions - à des adaptations de romans , Biopic voire remake plus qu'académiques et en rien innovateurs - dernier en date Bradley cooper pour "Une Star est née", à venir - Gosling fait partie de ces saltimbanques (le beau gosse est aussi chanteur, musicien, compositeur) a posséder une véritable veine artistique "imaginaire". Son "Lost River " se révèle une belle surprise, un OVNI à la fois désenchanté, poétique, mystique à l'image de son cinéaste fantaisiste.

Tel un conte chimérique teinté d'une noirceur mélancolique, l'histoire de cette mère/Hendricks et de son fils voulant survivre, envers et contre tout, dans une ville en perdition, permet au grand cinéaste, à en devenir, de développer une imagerie esthétique frôlant la perfection. Soucieux du moindre détail, sa fable se pare d'un visuel psychédélique où lumières et éclats plongent le spectateur dans une "inusitée" filmique que peu pourront comprendre, ni même ressentir.

Entre visions cauchemardesques et rêveries, ce conte urbain - dont on saisit rapidement les tenants et les aboutissants - demeure un objet cinématographique où sa narration se situe ailleurs. S'inscrivant dans un surréalisme romantique - le jeune Bones et sa petite amie Rat vont devoir briser une malédiction - "Lost River" trouve son essence dans une mise en scène "léchée", convoque une city crépusculaire, touchée par la crise économique où symboles, métaphysique, sensorialité nous renvoient à l'univers Refnien. Et si l'acteur/réalisateur rend un bel hommage à celui qui l'a inspiré (de son propre aveu) Nicolas Winding Refn, il serait beaucoup trop simpliste de n'y voir qu'un sublime copié/collé. "Lost River", sous influence, reste une oeuvre personnelle. Gosling réussit à nous balader dans ses souvenirs d'enfance, ses blessures, ses rêves où cartésiens et esprits analytiques n'y sont pas invités. Il faut juste se laisser porter par sa musique/mécanique envoûtante, parée pour certaines séquences d'un dédale d'images glauques voire gores se confrontant à une atmosphère post-apocalyptique voluptueuse. De par sa douce folie, chaque "scène", emplie d'une musicalité troublante, rattachée à un sentiment, une émotion, peut être fantasmée comme seul "moment", se détachant de celui à venir. Bizarrerie souhaitée, désirée, Gosling donne vie à un songe éveillé diaboliquement séduisant, effrayant et sensitif.

L'année 2015 demeure une année classique où peu d'oeuvres ont trouvé écho à mon âme rêveuse "dark". Malgré quelques faiblesses, "Lost River" risque de devenir mon gros coup de coeur. De son petit théâtre fantasmagorique, peuplé de freaks VIA des personnages touchants (brillant casting), Gosling a déclaré JE LE CITE "Je suis allé visiter Détroit et j'ai découvert un endroit, bien que désespéré, extraordinaire. Observer une maison détruite où seul un escalier déstructuré demeurait en place, m'a permis d'imaginer ce qu'il pouvait y avoir au-delà des marches". Et c'est là où la magie Goslienne déroule son atypie, sa "beauté" désincarnée.

"Lost River" trouve son écho en lui-même. Epousant tous les traits du songe sombre, hanté par des immeubles vides, d'usines en ruines face à une étrange cité engloutie au fond d'un lac, l'oeuvre demeure la désillusion du rêve américain et de destins brisés où la maestria onirique d'un cinéaste tente (tout de même) d'y percevoir un espoir; flirtant à la lisière du fantastique, ravivant - au passage - SES (NOS) utopies d'enfance. L'élève Gosling n'a pas encore dépassé le Maître danois Nicolas Winding Refn mais il osé, et peut être très fière de son petit bijoux "loufoque", rare, d'autant plus précieux !!!!

"LA RIVIERE DESENCHANTEE DE GOSLING" !!!!
RYAN GOSLING

RYAN GOSLING

"LA RIVIERE DESENCHANTEE DE GOSLING" !!!!
"LA RIVIERE DESENCHANTEE DE GOSLING" !!!!"LA RIVIERE DESENCHANTEE DE GOSLING" !!!!
"LA RIVIERE DESENCHANTEE DE GOSLING" !!!!
"LA RIVIERE DESENCHANTEE DE GOSLING" !!!!
"LA RIVIERE DESENCHANTEE DE GOSLING" !!!!

"C'est un film sur le regard de deux adolescents qui croient qu'ils sont dans un conte de fée, qui ont besoin pour grandir de cette idée romantique, qu'il y a de l'espoir."

RYAN GOSLING

"LA RIVIERE DESENCHANTEE DE GOSLING" !!!!

Commenter cet article

Big Mac S. 05/05/2015 17:13

Salut me voilà comme promis :)
Et oui je suis bien content aussi de voir ce genre de films en cette année 2015 surchargée en grosses productions à l'américaine. Bon c'est clairement de l'expérimental donc difficile de rester objectif, chacun aura son propre ressenti. Pour moi certaines scènes ont vraiment fonctionné, d'autres moins voire pas du tout. Les lumières et les musiques sont du Refn tout craché (pas étonnant) mais la photographie et le cadrage me font plus penser à du Gaspard Noé. Bref, Gosling emprunte ici et là mais parvient tout de même à se créer un style à lui. Un casting super mais c'est un peu maladroit par moment, des longueurs inutiles, des scènes purement gratuites. Bref, je ne serai pas aussi gentil que toi avec ce film mais l'effort est fort louable et je ne serai jamais contre un vent de fraîcheur dans le cinéma. Je trouve au final que ça manque un peu de subtilité, c'est comme si Gosling affichait une grosse pancarte « Regardez mon film bizarre comme il est intelligent ». Réussi ou non, je préférais toujours voir ce film qui ose qu'un énième blockbuster sans âme et sans risque. Donc un bon 7/10 pour encourager Gosling a réitérer l'expérience, y a un fort potentiel à développer. Merci Ryan. Encore un film où il suffit de se laisser porter pour apprécier :)
À la prochaine ;)

Mina 10/05/2015 02:41

Coucou Big Mac, heureuse de te retrouver ^^ Malgré certaines réticences et petites déceptions de ta part, un 7/10 pour un premier film qui tente de se démarquer est une très bonne note. Ryan est un véritable artiste que peu connaissent au final.. Je pense qu'il va, par le futur, en surprendre plus d'un. Cette première exécution reste l'une de mes plus belles surprises de cette année peu intéressante de mon regard. Il faut, en effet, se laisser porter telle une belle et atypique oeuvre picturale/onirique. Pari réussi :)
Je suis retournais sur ton blog (très intéressant) mais je ne peux toujours pas poster des coms...On en reparlera tous les deux. Je vais venir sur la page du soir dans la semaine. Bon dimanche, à très vite :) Ta plussoyeuse ;)

maximemaxf 27/04/2015 22:55

Ah, donc tout compte fait je fais peut être bien de ne pas aller le voir finalement ^^
Pour mon blog Mina, j'ai pas eu le temps de retester et je pense que ça ne marchera pas, surement à cause d'un bug puisque un ancien blog que j'utilisais fait tâche et j'arrive pas à le supprimer. Enifn bref, c'est un peu la merde mais bon rien de dramatique non plus ^^
Pour en revenir aux films dont je t'ai cité, bonne nouvelle : j'ai ENFIN pu voir "L'échine du Diable", et bonne nouvelle ça fait un film en plus de Del Toro que j'apprécie énormément ;)
Quant à Ridley Scott, je prévois de revoir Gladiator un de ces 4 parce que, depuis le temps je l'ai toujours pas revu et avoir un film de Scott dans mon top de mes films préférés, ça serait bien quand même ^^

Mina 30/04/2015 14:57

Bonjour Max, désolé de ne pas être venue avant, débordée. Je savais que tu apprécierais L'échine du Dibale, vivement son prochain à la rentrée :)
Je ne comprends toujours pas ce qu'il se passe avec ton blog ??? Quant à Gladiator : Chef-d'oeuvre :)) Je vais aller sur Allo pour voir si tu as posté ton avis sur le Del Toro :) Bonne journée et merci de ta visite ^^

pellflorent 27/04/2015 07:52

Wouha Mina, ça c'est du retour ! Article d'une beauté habituelle ai-je envie de dir, et d'un style redoutablement efficace, en plus de choix de photos, je ne cesse de le répéter, parfaits. Tes articles manquaient ces derniers temps, et quel plaisir que de te relire ^^ Un film que je ne connaissais pas, merci donc de me l'avoir fait découvrir. Je ne suis guère fan de Gosling, mais son premier métrage promet, je le pense sincèrement. Au plaisir de te relire, Mina, bonne journée ! Je passerai cette après-midi sur ton autre article, en ce moment j'ai du travail à rattraper sur mon blog ^^

Ps : si tu pouvais passer sur mon blog pour me dire ce que tu penses de mon premier article appartenant à la catégorie dossier, relever les quelques détails qui n'iraient pas par exemple, cela me ferait grand plaisir :)

Mina 30/04/2015 14:59

De rajouter, c'est plus que gentil de ta part de venir aussi souvent, je vais reposter au fur et à mesure :) A tout de suite sur ton blog :) Merci Flo ^^

Mina 30/04/2015 14:47

Re bonjour Florent, désolé de ne pas être venue avant, un peu bcp débordée mais me voilà ;)
Merci bcp pour tes généreux compliments et tes visites, je vais de ce pas dans ton blog

Shelby le Magnifik (Joe) 27/04/2015 01:17

Joli article, pour un film qui je l'avoue m'a beaucoup surpris, car je ne m'attendais pas à un visuel aussi riche pour ce 1er film de Gosling. L'ambiance, la narration et les sous-intrigues sont difficilement perceptibles, et même si je l'avoue je ne connais pas beaucoup le cinéma de Nicolas Winding Refn (excepté cet horrible Drive... lynchez moi sur la place publique lol), il est clairement evident que Gosling s'est aussi inspiré des codes subtils mais compliqués de Lynch, et d'Argento pour ce film. Néanmoins, je l'ai apprécié car il y a un certain culot à faire un film de ce genre, tout n'est pas maîtrisé, mais c'est un bel OVNI et vous savez comme je raffole de ce genre de films. Au final, une belle surprise je dois l'admettre même si sur le traitement désespéré de Detroit,je prefère largement It Follows. Bisous ma fidèle comparse. Joe

Mina 30/04/2015 14:54

Merci Joe, on ne vas pas te lyncher pour Drive : c'est un très bon film mais ce culte démesuré pour ce film peut agacer. Et bien que je l'apprécie énormément...En oubliant tout cette démesure, Only God...est juste la perfection dont Gosling, c'est plus qu'inspiré, troublant, très troublant...L'intelligence en moins dans la thématique et un degré de violence bien, bien en dessous. Mais une belle surprise pour un acteur, plutôt un artiste complet que j'apprécie d'autant plus.
Il faut que vois It Follows, Bond a bien aimé :)
Gros bisous mon Joe. A très vite :)

maximemaxf 24/04/2015 21:37

Salut :)
Je suis pas sur de comprendre ce que vous voulez dire quand tu parles de mise en scène "léchée", mais à part ça je constate que pour un premier film de Gosling, ça ne t'as pas laissé indifférentes :)
Ceci étant dit, j'aurais pas le temps de le voir en salle, j'ai déjà galéré pour voir un film mercredi dernier et pour "Enfant 44" je risque de devoir faire une croix sur la sortie pour ce film. Si tu le vois, n'hésite pas à m'en parler, je reste client de ce thriller au casting surprenant ^^
Sinon, j'ai vu "Thelma et Louise" de Ridley Scott, bonne nouvelle : ENFIN UN FILM DE SCOTT QUI ME CONVAINC PLEINEMENT :D ! J'ai aussi pu agrandir un peu ma fresque sur Del Toro avec ses deux Hellboys (ça va bientôt venir pour "L'échine du Diable", un peu de patience ^^) et voir un film de romance avec une ambiance que j'ai trouvé magnifique "Jane Eyre" avec Fassbender et Wasikowska dans les rôles principaux ;)
Sinon, j'aimerais savoir, est-ce que vous avez vu "Lone Ranger", "Super 8" de J.J. Abrams et "Le royaume de Ga' Hoole" ? :)

Mina 26/04/2015 04:11

Bonsoir Alex ^^ dans mise en scène léchée , mise en scène soignée :)
Pour "Enfant 44", je vais laisser tomber, j'ai un nombre d'amis qui l'ont vu et sont ressortis très déçus..Je vais attendre sa diffusion sur canal. Pour Del Toro, L'Echine du Diable reste mon préféré et de Scott, bien que "Telma et Louise" soit réussi, il ne fait pas partie de ceux que j'affectionne le plus de ce réal. Mon number one demeure Gladiator :) "Jane Eyre" reste un joli moment de cinéma et puis il y a le sublime Fassy..;)
Pour le reste de tes films cités, je n'en n'ai vu que Super 8 et il faudrait que je le revois :)
Je viendrai sur Allo en début de semaine et tu me diras pour ton blog. Passe un très bon dimanche. Merci pour ta visite :)