Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"KNIGHT OF CUPS/CHRISTIAN BALE, L'HOMME QUI NE SE SOUVIENT PLUS" !!!!

Publié le par 007bond/Mina

"KNIGHT OF CUPS/CHRISTIAN BALE, L'HOMME QUI NE SE SOUVIENT PLUS" !!!!

Il aura fallu attendre plus de trois ans pour découvrir la nouvelle entreprise, au travers d'une première B.A (clin d'oeil à MC ^^), de l'un des réalisateurs les plus énigmatiques du 7ème Art ! Soucieux de conserver cet aura de mystère qu'il l'entoure, Terrence Malick continue son introspection. Après "Tree of life" et " la Merveille", le cinéaste méticuleux plonge le spectateur dans une nouvelle expérience sensorielle, métaphysique mais aussi sulfureuse (une première) où l'on découvre un homme/Christian Bale happé par les excès "faciles" des tentations de la célébrité, et qui semble ne plus se souvenir qui il l'est vraiment. Si les anciennes exécutions de Malick s'attachaient à une forme de dramaturgie existentielle classique, riche en errance poétique, il semblerait que sa nouvelle réflexion nous emmène loin, dans les coins les plus sombres de l'âme humaine ! Ce premier trailer euphorisant promet un voyage hynoptisant au coeur d'un conte moderne et comme toutes les fables : " Il était une fois un jeune Prince dont le père, le Roi de l'Est, l'a envoyé en Egypte pour trouver une perle. Mais quand le Prince arrive, on lui offre un breuvage dans une coupe. Il boit et oublie qu'il est le fils du Roi, oublie la perle et tombe dans un profond sommeil. Le père de Rick/Christian Bale lui contait cette histoire lorsqu'il était encore un enfant. La route de l'Est s'étend devant Rick, va-t-il la prendre, trouver, se retrouver ou s'y perdre totalement ?" La caméra de Terrence Malick est toujours plus fluide, "baignée" d'une lumière naturelle mais offre davantage de plans serrés.

Si l'année 2015 se promet (déjà) ambitieuse avec le Birdman d'Inarritu, l'Inhérent Vice de Paul Thomas Anderson, Terrence Malick nous délivre les 2mn16 de sa patte esthétique où le rapport de l'individu à la nature (la mer), au spirituel, au romantisme, aux improvisations mais aussi au sexe, à l'enfer des strass et paillettes, et à la psyché d'un être en perdition vont - de nouveau - envoûtés les esprits de vos fidèles serviteurs Bond et Mina. Malick est certainement - avec Werner Herzog et Brad Anderson - l'un des seuls à avoir saisi et compris la maestria du jeu de Christian Bale (en rappel Du Nouveau Monde) ! "Knight of the Cups" (aucune date à ce jour de délibération) fera parti de la sélection officielle de Berlin 2015 en espérant le retrouver au Festival de Cannes prochain et pourquoi pas aux futurs Oscars de 2016, il est permis de rêver. Un adjectif au regard du premier aperçu malickien : ineffable moment !!!!

CHRISTIAN BALE/RICK

CHRISTIAN BALE/RICK

CATE BLANCHETT

CATE BLANCHETT

NATALIE PORTMAN

NATALIE PORTMAN

FRIEDA PINTO

FRIEDA PINTO

ISABEL LUCAS

ISABEL LUCAS

IMOGEN POOTS

IMOGEN POOTS

TERESA PALMER

TERESA PALMER

WES BENTLEY

WES BENTLEY

ANTONIO BANDERAS

ANTONIO BANDERAS

BRIAN DENNEHY

BRIAN DENNEHY

ARMIN MUELLER-STAHL

ARMIN MUELLER-STAHL

JASON CLARKE

JASON CLARKE

BEN KINGSLEY

BEN KINGSLEY

"KNIGHT OF CUPS/CHRISTIAN BALE, L'HOMME QUI NE SE SOUVIENT PLUS" !!!!
"KNIGHT OF CUPS/CHRISTIAN BALE, L'HOMME QUI NE SE SOUVIENT PLUS" !!!!
"KNIGHT OF CUPS/CHRISTIAN BALE, L'HOMME QUI NE SE SOUVIENT PLUS" !!!!
"KNIGHT OF CUPS/CHRISTIAN BALE, L'HOMME QUI NE SE SOUVIENT PLUS" !!!!
TERRENCE MALICK

TERRENCE MALICK

"KNIGHT OF CUPS/CHRISTIAN BALE, L'HOMME QUI NE SE SOUVIENT PLUS" !!!!

"Le seul moyen de résister à toute tentation, c'est d'y céder." Au risque de se perdre.........

OSCAR WILDE (Le portrait de Dorian Gray)

"KNIGHT OF CUPS/CHRISTIAN BALE, L'HOMME QUI NE SE SOUVIENT PLUS" !!!!

Commenter cet article

maximemaxf 16/02/2015 00:01

Bonsoir :)
Au moment ou j'écris ce commentaire, j'ai enfin terminé mon visionnage de la filmographie de Malick (je dis ça, comme je sais pas si ça sera Mina ou 007bond qui me répondra), et à vrai dire j'ai une ou deux questions à vous poser : est-ce que ce film aura le même fond et la même narration que celui de "The Tree of Life" et "A la merveille" ou alors est-ce qu'il tente autre chose à ce niveau là ? Parce que, ses deux derniers films m'ont laissé un avis très partagé, je les ais pas trouvé mauvais (loin de là), mais honnêtement je ne sais pas quoi en penser ^^"
Après, ma seconde question : est-ce que vous prévoyez de faire un article spécial sur le cinéma de Terrence Malick et le réalisateur en question ? J'apprécie quand même bien son style, surtout pour trois de ses films ("Le Nouveau Monde" en premier) et avoir un descriptif détaillé sur ce réal ne serait pas pour déplaire à ses fans :) ?

Mina 16/02/2015 21:41

Ok ^^ . Pour La Route de...., il demeure l'un de mes deux préférés de Eastwood avec Un Frisson dans la nuit, tout aussi excellent :)

maximemaxf 16/02/2015 20:12

Petit changement de programme pour mercredi : je ne pourrais voir que l'un des deux films, j'ai un petit imprévu ^^"
Ah, "Sur la route de Madison", sans aucun mal un de mes coup de coeur en terme d'histoire d'amour et parmi sa filmographie, il fait sans mal parti de mon top 3 de mes Eastwood préféré d'ailleurs :)

Mina 16/02/2015 18:07

Re coucou Maxime ^^ D'ici ce W.E, je vais aller voir American Sniper et puis Birdman la semaine prochaine ^^
Pour Clint Eastwood, bien que ce soit un bon (voire parfois un excellent ) cinéaste, il ne fait pas partie de nos préférés mais pourquoi pas un jour une critique d'un de ses films - le plus beau à mes yeux - Sur la Route de Madison - Quant à sa simple carrière d'acteur : "Le bon, La Brute et le Truand", incontournable ^^

maximemaxf 16/02/2015 17:15

Ah d'accord, j'en prend note :)
En tout cas merci pour l'information, parce que niveau réflexion à la Malick j'ai déjà eu pas mal d'embarras avec ses deux derniers films (en revanche : pour "La Ligne Rouge", pas de souci et c'est même un de mes Malick favoris). En ce qui concerne les critiques, bond m'avait déjà mis au courant que les premières critiques n'étaient pas très enthousiaste avec son dernier film, en même temps c'est un style auquel il n'est pas forcément facile d'adhérer, vous et plusieurs autres vous arrivez à vous y ouvrir et à comprendre son travail, pour ma part j'ai eu du mal à comprendre ses messages dans ses deux derniers films malgré un visuel impeccable ^^"
Du coup je reste en attente de nouvelles informations sur son prochain film puisque pour l'instant je me concentre sur les sorties de ce mois, en particulier : le prochain Clint Eastwood, Birdman et Kingsman secrets services :)
En parlant de Clint Eastwood, est-ce que vous avez déjà songé à faire un article sur lui ? En plus d'avoir eu une grande carrière d'acteur, c'est un cinéaste confirmé lui aussi qui apporte toujours quelque chose dans chacun de ses films :) ?

Mina 16/02/2015 15:39

En ce moment, c'est moi (Mina) qui tient les rênes du blog (Bond est très occupé avec ses études de cinéma , ll est en pleine préparation de son Mémoire ^^).
Pour le nouveau film de Malick, il continue dans la même lignée que Le nouveau....Tree...et à La Merveille....Bcp de critiques (qui commencent à fleurir sur la toile) n'ont pas spécialement apprécié et non pas tout compris..donc, il va falloir t'attendre a bcp de réflexions made in Malickiennes.. et peut-être des questions sans réponses (comme l'a soulevé Christian Bale lors de la conférence de presse à Berlin). Pour notre part à moi et Bond, nus avons toujours compris l'essence de son travail laissant, avec un certain plaisir, quelques interrogations en suspens : c'est la magie de son cinéma, il faut adhérer.
Nous attendons la sortie de ce film pour préparer le portrait complet de Malick + critique à l'appui. Si cela tarde un peu trop, nous posterons ce billet avant + la critique du Nouveau Monde....Nous allons voir ^^
Nous te remercions (vraiment) pour tous tes commentaires. Au plaisir d'échanger à nouveau, A très vite, bonne fin d'après-midi :)

dasola 20/12/2014 04:58

Bonjour Mina, même si j'ai eu une mauvaise expérience avec La ligne Rouge (ennuyeux au possible), je referais peut-être une tentative avec ce film rien que pour les acteurs (que des très bons). Bonne journée.

Mina 20/12/2014 17:46

Bonsoir Dasola, Pour ma part, j'aime en bloc l'exécution de Malick mais je peux tout à fait comprendre et il faut retenter l'aventure ;) Celui-ci s'annonce magique (à l'image de The Tree of Life). Bonne soirée à toi et bon dimanche:)

Scarface1972 19/12/2014 18:27

Mina comme chaque week end, je viens pour le plaisir des yeux jeter un coup d'oeil sur ce blog magnifiquement illustré, commenté, ....je le trouve vraiment à la hauteur de ta personnalité si sensible et magnifique...
Bravo encore, sublimes photos, texte, citation comme d'hab

Mina 19/12/2014 20:59

Merci Alexandra de venir chaque W.E et plus que touchée par tous ces beaux compliments que je te retourne. A lundi soir et très bon W.E à toi ;)

Joe D. 18/12/2014 22:50

L'errance, la quête d'identité de soi, le star système, le consumérisme, l'excissivité d'un monde attrayant de strass et paillettes, l'égocentrisme, l'exhubérance des fêtes, des femmes, de la drogue, tout ceci n'est il pas finalement un bilan onirique d'une vie façonnée par différents choix, bon comme mauvais, où un homme semble perdre pied face à quelque chose de trop grand pour lui. Il est impossible de vivre dans un monde d'illusions sans en subir les conséquences qui finissent fatalement toujours par tomber, telle une tragédie grecque, pour faire rappeler à l'être humain, d'où il vient, quelles fussent ses aspirations, et pourquoi l'évolution d'une personnalité n'est pas traçé dans le bronze, et ne s'arrête pas à l'âge d'or. Car tel le temps qui passe, aucun façonnement de ce que nous sommes n'est construit par le hasard, il résulte en permanence des choix que nous avons fait, bons comme mauvais, mais surtout nous permet en temps qu'être humain un jour de nous intropecter en nous demandant ce qui nous a ammené à devenir ainsi, les expériences qui nous ont fait prendre conscience de ce que nous sommes, ce que nous valons, et in fine des choix que nous exerçons sur autrui. Au delà des chimères d'un monde fantaisiste hollywoodien Mallick va certainement poussé le thème plus loin, pour finir sur un questionnement de soi, et sur les vrais valeurs (les plus importantes pour se définir réellement, et non de "masques" à porter) afin de nous faire comprendre le parcours de la vie tourmentée d'un homme qui n'était pas à sa place, et dont fatalement l'issue sera terrible telle une tragédie grecque. Car au fond, malgré les expériences, les fréquentations, les connaissances, les "leçons de vie", et l'histoire, l'être humain ne répète t il pas sans cessee le même schéma destructeur de lui et de ce qu'il l'entoure, et ce quelque soit les époques ?? Je pense que ce sera un film très intéressant à suivre, car l'estime de soi est une notion métaphysique qui dépend de beaucoup de choses, et souvent à trop se perdre dans la quête du bonheur surfait, on passe à côté de l'essentiel.

Scarface1972 19/12/2014 18:26

Bon sang c'est tellement beau ce qui est écrit que j'ai les larmes aux yeux ....franchement Joe respect
Euh je suis à court de mots tellement je suis soufflée
Alex

Mina 18/12/2014 23:42

Bon dieu Joe, c'est tellement bien écrit que je ne peux rien répondre : je vais plus arrêter de lire ce sublime un com, ton plus beau et j'en veux un comme cela tous les jours. Tu as parfaitement bien résumé ce film avant même de l'avoir vu. Rien d'autre à rajouter à cette merveilleuse analyse ;)

jimmyc 18/12/2014 22:10

Bonsoir Mina ,j'ai également oublié le smiley :) :) /Encore Merci pour ton travail ....Toujours aussi étonnant et passionné ..Belle soirée à toi .:)