Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"AVANT HANNIBAL LECTER LE CANNIBAL, IL Y AVAIT...." !!!!

Publié le par Mina

"AVANT HANNIBAL LECTER LE CANNIBAL, IL Y AVAIT...." !!!!

Quoi de mieux pour célébrer l'une des fêtes les plus réjouissantes de l'année HALLOWEEN pour tous les amateurs (ices) comme vos fidèles blogueurs 007bond et Mina, qu'une goûteuse légende écossaise (qui inspirera un des grands de l'horreur Wes Craven avec sa Colline à des Yeux ) : L'histoire (mythe ou fiction ?!?!?) du cannibale écossais Alexander "Sawney" Bean, bien avant le cultissime Hannibal. Miam, Miam !!!!!!!!!!!!!!!!!!

"AVANT HANNIBAL LECTER LE CANNIBAL, IL Y AVAIT...." !!!!

Alexander "Sawney" Bean serait le chef d'un clan écossais cannibale composé de 48 membres, né dans l'East Lothian, à quelques miles de Edimbourg, au XVIe siècle. L'allégorie du sinistre personnage demeure une des légendes les plus horrifiques écossaises : ce clan méprisable sèmera la terreur pendant plus de 25 ans en assassinant plus d'un milliers de personnes !

ALEXANDER "SAWNEY" BEAN ET SA FAMILLE
ALEXANDER "SAWNEY" BEAN ET SA FAMILLEALEXANDER "SAWNEY" BEAN ET SA FAMILLE

ALEXANDER "SAWNEY" BEAN ET SA FAMILLE

Il est encore difficile, à ce jour, de savoir si le mythe de cette famille est réelle ou pas mais tout porte à croire qu'au travers de plusieurs éléments, l'histoire ne serait qu'une pure fiction rapportée dans une rubrique d'un célèbre catalogue de crimes de la Newgate prison de Londres "The Newgate Calendar".

Le père de Alexander Bean était un fossoyeur - tailleur de haies à l'occasion - Peu enclin à vouloir reprendre l'entreprise de son paternel, le jeune homme s'enfuit et épouse une femme vicieuse qui partage ses tendances : le vol et le cannibalisme ! le duo machiavélique tend des embuscades aux voyageurs sur les routes, et survit en mangeant les chairs de leurs victimes préalablement saumurées. Avec les années, l'infâme couple s'agrandit, leurs nombreux enfants et petits-enfants naîtront tous de relations incestueuses : huit fils, six filles, dix huit petits-fils et quatorze petites-filles. Loin d'être inquiétée par les bourgs aux alentours, la horde sauvage perpétue ses odieux massacres dont la discrète présence (ayant élue domicile dans une grotte) demeure ignorée des villageois. Mais les multiples avis de disparitions s'accumulent, obligeant la plupart des citoyens des villages à prendre une décision. Le résultat s'avère catastrophique puisque de nombreux innocents (présumés coupables) seront lynchés; Bean continue son obscène cuisine !

"AVANT HANNIBAL LECTER LE CANNIBAL, IL Y AVAIT...." !!!!

Mais une nuit, lors d'un énième enlèvement, Bean se frotte à un couple de marchands revenant d'une foire. L'époux veut en découdre avec le cannibale, et se révèle être un adversaire féroce armé jusqu'au dent, d'une épée et de deux pistolets. Le clan mutile mortellement la femme mais le mari est sauvé grâce à l'intervention d'un groupe de forains. Le barbare s'enfuit. Désormais découvert, le roi Jacques VI d'écosse lance une chasse à l'homme, passionné par l'étrangeté de cette sordide histoire : cent hommes et plusieurs chiens de chasse partent sur les traces de la sordide famille. Et c'est avant tout, grâce à la présence des chiens que la capture du désormais célèbre cannibale est possible. Se rapprochant de la cachette, les animaux sentent l'odeur pestilentielle qui s'y dégage; la centaine d'hommes amendés par le Roi découvrent toute l'étendue de l'horreur. La grotte, théâtre de tous ces actes innommables, est recouverte de restes de cadavres : certains membres sèchent pendus au plafond, d'autres sont plongés dans des tonneaux, sans oublier l'argent et les bijoux, dérobés à tous ces pauvres malheureux, nichés au fond de l'antre.

"AVANT HANNIBAL LECTER LE CANNIBAL, IL Y AVAIT...." !!!!

La famille Bean n'oppose aucune résistance, envoyée directement aux pieds de la prison "Tolbooth" d'Edimbourg. Leurs exécutions s'avèrent lentes et douloureuses : les hommes ont les parties génitales coupées et se vident de tout leur sang jusqu'à ce que mort s'ensuive sous les regards de leurs femmes; puis ces dernières sont brûlées vives. Mais, il manque à l'appel une fille Bean ! Préférant sa liberté, cette dernière (qui avait quitté son clan), avant son envolée, avait planté un arbre, au pied de la sinistre grotte, prénommé le Hairy Tree. Elle est retrouvée puis pendue à une branche du végétal.

Comme je l'ai mentionné dans mon introduction, cette légende est certainement une pure fiction horrifique relatée par le Newgate Calendar qui prenait un malin plaisir à en relayer les faits abjects pour effrayer les lecteurs(ices) du canard. Ils étaient très prisés à l'époque comme les journaux "Penny Dreadfuls" du XIXe siècle, reprenant le même système. Pour confirmer la véracité de ce récit, des hommes seront dépêchés mais on ne retrouvera jamais la trace d' Alexander Bean dans les registres, tout comme les massacres de ces milliers de voyageurs. Malgré tout, le mythe persiste, il est encore impossible d'affirmer que cette légende n'a pas vraiment existé.

Mais n'oublions pas que nous sommes en Ecosse et que les fantômes ont élu domicile : un forgeron et un détective affirmeront avoir vus des apparitions dans la légendaire grotte. Les Ghost en question ne seraient pas la famille Bean mais les voyageurs assassinés, stockés et dégustés :))) D'autres personnes affirmeront que le clan cannibale n'a jamais été exécuté mais emmuré vivant.

Je dois dire que cette "appétissante" histoire m'a plus que passionné; aimant de toute petite tout ce qui se rapporte aux légendes anglo-saxonnes (et aux nombreux films tirés de ces mythes) je ne pouvais ignorer celle-ci; de rajouter qu'Alexander Bean devait son surnom de "Sawney" au fait d'une tradition qui n'a pas perduré : sobriquet désignant tous les hommes écossais (Wiki, Mysterious Britain and Ireland, Légendes histoires et folklore du Royaume-Uni, Legacies history U.K) !!!!

"AVANT HANNIBAL LECTER LE CANNIBAL, IL Y AVAIT...." !!!!

"Les cannibales n'ont pas de cimetière."

CITATION DE MARCEL MAIERAN

DEVIANTART

DEVIANTART

LA COLLINE A DES YEUX - WES CRAVEN (1977)
LA COLLINE A DES YEUX - WES CRAVEN (1977)

LA COLLINE A DES YEUX - WES CRAVEN (1977)

"AVANT HANNIBAL LECTER LE CANNIBAL, IL Y AVAIT...." !!!!
"AVANT HANNIBAL LECTER LE CANNIBAL, IL Y AVAIT...." !!!! "AVANT HANNIBAL LECTER LE CANNIBAL, IL Y AVAIT...." !!!!
"AVANT HANNIBAL LECTER LE CANNIBAL, IL Y AVAIT...." !!!!
LA COLLINE A DES YEUX - ALEXANDRE AJA (2006)
LA COLLINE A DES YEUX - ALEXANDRE AJA (2006)

LA COLLINE A DES YEUX - ALEXANDRE AJA (2006)

"AVANT HANNIBAL LECTER LE CANNIBAL, IL Y AVAIT...." !!!!
"AVANT HANNIBAL LECTER LE CANNIBAL, IL Y AVAIT...." !!!! "AVANT HANNIBAL LECTER LE CANNIBAL, IL Y AVAIT...." !!!!
"AVANT HANNIBAL LECTER LE CANNIBAL, IL Y AVAIT...." !!!!

Il est rare qu'un remake d'une oeuvre culte ose lui flanquer la plus belle des raclées ! mais si "La Colline à des yeux" de Wes Craven reste dans les anales comme l'un des premiers films les plus violents des années 70, Alexande Aja - le petit génie de l'horrifique made in France - relance à lui tout seul en 2006 les multiples remakes, reboot and co, s'offrant au passage le luxe de délivrer une nouvelle version au travers d'une réélecture intelligente.

Wes Craven, en 1977, se lance dans la réalisation de "La Colline à des yeux" après avoir lu l'horrifique récit de l'écossais cannibale Alexander Bean. Il reprendra le thème du mythe en le transposant dans le monde moderne : une famille en vacances vont plantés leur "caravane" dans une zone d'essais militaires dans le désert. Leur virée va vite tourner au cauchemar, ils devront affronter une curieuse famille de mutants cannibales qui vivent cachés dans les collines. Pour être franche, même si Craven réussi, malgré une très mauvaise qualité filmique évidente (le cinéaste emploiera les moyens du bord avec des caméras empruntées à un réal de cinéma porno, ceci expliquant cela) à instaurer une angoisse palpable grâce - avant tout - à la présence d'un des acteurs/mutants, Michael Berryman, on ne peut pas dire que j'en garde un souvenir impérissable. Mais il faut rendre à César ce qui appartient à César, le cinéaste impose, pour la toute première fois, plusieurs genres : le Survival, le gore ( pour la petite histoire : jugé trop violent et censuré, un nouveau montage - plus soft - sera imposé à Wes Craven) et le Slasher qui n'existait pas à l'époque.

Il faudra attendre Alexandre Aja et son remake de 2006 pour découvrir une oeuvre dérangeante. Fort d'une mise en scène efficace, le réalisateur français confirme son talent de grand manipulateur de l'horreur. Et son oeuvre peut s'arroger le droit d'être le vrai film d'épouvante par excellence. Décomplexé, Aja n'hésite pas à affirmer sa vision trash ainsi que sociale, brute de décoffrage;tout en dosant judicieusement un malaise toujours plus grandissant dont découlera des scènes d'une extrême sauvagerie. L'attachement aux personnages est immédiat, une autre clef importante de la réussite de ce judicieux remake.

Surpassant la version de 1977, le jeune cinéaste plonge son public au coeur d'une Amérique bestiale, viscéralement jouissive, et confirme tout le bien que je pense de lui depuis ses tous débuts, presque un zéro sans faute dans le parcours cinématographique du petit français : Quand t'es dans le désert depuis trop longtemps......!!!!

PEINTURE NOIRE DE FRANCESCO GOYA (Saturne dévorant un de ses fils 1819 - 1823)

PEINTURE NOIRE DE FRANCESCO GOYA (Saturne dévorant un de ses fils 1819 - 1823)

En ce 31 octobre 2014, le blog souhaite un joyeux Halloween à vous tous et toutes qui viennent nous suivre régulièrement ainsi qu'à nos plus fidèles lecteurs(ices) et commentateurs(ices) : Dasola, Chippily, Dina (Thank you very much) Alex, Florent et Joe ^^ MERCI POUR VOTRE FIDELITE, et un grand d'oeil de la famille Simpson et du Joker à mon co-blogueur 007bond pour clôturer cet article "Spécial Frissons" ;)

JOYEUX HALLOWEEN 007BOND

JOYEUX HALLOWEEN 007BOND

"Fantôme. Signe extérieur évident d'une frayeur interne."

CITATION DE AMBROISE BERCE extrait (Le Dictionnaire du Diable)

"AVANT HANNIBAL LECTER LE CANNIBAL, IL Y AVAIT...." !!!!

Commenter cet article

Joe D. 01/11/2014 02:15

eh bien que cet article est fort intéressant, j'avoue que je ne connaissais pas cette légende urbaine. Mais bon les british raffolent de ça entre Sweeney Todd, et Jack the ripper ils se sont régalés (si je puis dire). La façon dont tu dépeins le récit est fascinante, Alexander Sawney Bean si tant est qu'il ait existé était un véritable taré. Merci pour cet apprentissage, je ne connaissais pas ce récit. Ce qui est amusant en le lisant, c'est que j'ai eu l'impression d'entendre la légende du Docteur Satan, j'avoue c'est assez jouissif, si tu connais evidemment.
J'émets quelques bémols néanmoins, car si Mr bean, (pas l'autre nouille hein quoi qu'il vit en Angleterre aussi), a peut être existé, il n'en a jamais rien été du personnage d'Hannibal Lecter, même si je suis un grand fan de ce psychiatre cannibale.. Il est né de l'imagination de Tom Harris, dont les livres écrits sont excellents, dont la transposition avec un anthony hopkins glaçant et fascinant en film est excellente, et dont l'adaptation en série avec un Mads Mickelsen froid et manipulateur, est encore plus intéressante. Je suis un grand fan de ce personnage, et toute sa psychologie.
Sinon, le fait d'avoir découvert les cadavres ou ossements en ornement; me fait beaucoup pensé à Ed Gein "le boucher de Plainfield" et d'autres grand psycopathe qui ont souvent présentés dess cas de pathologie bien plus prononcé en plus du cannibalisme, tel que Albert Fish, Ted Bundy, Andrei Chikatilo, Jeffrey Dahmer, et surement un des pires le sinistre John Wayne Gacy.
Sinon le choix de la colline a des yeux était une évidence mais arriver à dépeindre l'exercice de séparation de style entre la version de Craven et celle d'Alexandre Aja est parfaitement maîtrisé. Alexandre Aja a réalisé un film très soigné, volontairement oppressant, la scène de la caravane est horrible, surtout devant le bébé. Au final, c'est une meilleure réalisation et une idée plus poussé de la part d'Alexandre Aja, c'est glauque et malsain. Mais formidablement efficace.
Par contre, pour information si le survival horreur a été créé par Wes Craven, ce n'est pas via la colline a des yeux, mais via la dernière maison sur la gauche en 1972. La notion du tueur psychopathe qui cherche à trucider tout le monde vient en 1974 avec Massacre à la tronçonneuse, très inspiré des récits sur Ed Gein, enfin le 1er vrai slasher a se définir comme tel, est Black Christmas sorti lui aussi en 1974, mais n'ayant pas eu un grand impact, Carpenter reprendra certaines idées pour créer Halloween la nuit des masques, qui aura un tel impact et un tel succès au box office, qu'il sera qualifié de réel premier slasher ;) Voilà, j'étale pas ma science, mais il est important de dire d'où viennent les styles.
Enfin, j'aime beaucoup les illustrations que tu y as mises concernant cet article sur Sawney Bean. Savais tu paradoxalement que l'excellente toile de Francisco de Goya "Saturne dévorant un de ses fils" que tu as illustré, a servi de références pour Guillermo Del Toro dans son sublime chef d'oeuvre (de mon point de vue Le labyrinthe de Pan) ?? En effet, Ofélia l'héroïne doit résister à la tentation du péché devant un énorme banquet, où se situe en bout de tables une sorte d'ogre aveugle, dont la salle illustré montre qu'il dévorait les enfants. Evidemment, la tentation étant trop grande, elle le réveille et celui ci après avoir mangé les fées qui devaient la guider (symbolisme de la bonne conscience de l'enfance) se lance à sa poursuite pour la manger. D'ailleurs le Pale Man (le nom de la créature, ressemble beaucoup aux illustrations que tu y as mis avec l'arbre et la balançoire.
Voilà, quoi te dire ma chère Mina, si ce n'est que tu m'as fasciné avec ton article, et je te souhaite à mon tour un très joyeux halloween, ainsi qu'à 007bond. A très vite Bizz Joe.

Mina 03/11/2014 19:34

Bonjour Joe, tout d'abord j'espère que tu as passé un bon W.E et tu as raison, j'ai fait une belle boulette que je vais rectifier à propos du réalisateur Wes Craven, quant à Pale Man, je n'y avais plus pensé mais c'est très juste et j'ai trouvé d'autres DeviantArt (que je garde pour de futurs articles) qui ressemblent à s'y méprendre à ce personnage d'où certaines inspirations de ces fabuleux dessinateurs/Peintres. Par contre, je ne connais pas la légende du Docteur Satan, il va falloir que tu me la racontes ^^ à très vite Joe bizz et merci de me faire partager toutes tes connaissances, c'est ce que l'on appelle de vrais échanges enrichissants ;)

pellflorent 31/10/2014 09:10

Magnifique article, je n'ai rien d'autre à dire! Non, il faut que je trouve ^^ Déja, excellente façon de raconter une histoire d'une atrocité sans nom ( avec un petit côté cool, c'est génial!! ^^ ) dont je ne connaissais même pas l'existence! J'aurai quelque chose à conter pour les fêtes d'Halloween :D Ensuite vient le moment de ta critique, et honnêtement, je ne m'attendais pas du tout à ce que tu parles de La Colline à des Yeux. Mais en même temps, quel film est plus propice à cet article que celui qui ressemble de plus près à ta légende/ton histoire? Une très bonne critique, et tu me donnes sérieusement envie de voir le remake! L'original me suffit déja ( un film coup de poing ), et le second remake que j'ai vu, celui avec les marines, m'a littéralement refroidi ( beaucoup trop mauvais pour que je ne le revois un jour ). Ton écriture est passionnante ( il fallait bien que je te le dise ^^ ) et bien que je ne sois pas fan de ce genre d'histoires plutôt sordides ( encore que j'apprécie le côté "original" de la chose ), là, tu m'as tout juste passionné. Et puis la photo du Joker, sublime, j'ai "qu'ça qu'à dire"!

mina 31/10/2014 22:57

Oui et je risque de prendre un peu de temps pour le préparer mais tous tes coms (et ta fidélité) ainsi que pour Flo, Dasola, Joe, entre autre, m'encourage ^^ et très bon w.e Alex :)

Cine7Inne (Alex*56*) 31/10/2014 22:40

Il y a du boulot en perspective la ^^ Bon Week Mina !

mina 31/10/2014 19:33

Je n'ai pas fait le rapprochement avec Hannibal car je vais consacré un article complet à la série (que j'adore), les films et d'autres vrais cannibales ^^ excellente citation de ce cher Lecter, bon W.E Alex :)))

Cine7Inne (Alex*56*) 31/10/2014 19:18

J'aime vraiment le remake d'Aja aussi ! C'est un super film, très intelligent pour le coup, et oui le deuxième est pas top avec les Marines :o Et avec ton histoire de cannibale tu aurais aussi pus faire le rapprochement avec Hannibal Lecter ! Bon Halloween, même si je le fête pas moi même ^^ Aller je vais manger des fèves au beurre avec un excellent Chianti ;)

Mina 31/10/2014 15:36

Merci, merci beaucoup Florent, heureuse de t'avoir donné quelques joyeuses frayeurs avec cette truculente histoire de cannibale et tu ne seras pas déçu (tu peux me faire confiance) de l'excellent remake d'Aja (dont je suis une très grande fan). J'attends avec impatience ton article. Très bon Halloween Florent :)