Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

" THE SALVATION / UN DANOIS, UNE BRUTE, UNE MUETTE ET UN CORSE " !!!!

Publié le par 007bond/Mina

" THE SALVATION / UN DANOIS, UNE BRUTE, UNE MUETTE ET UN CORSE " !!!!

"The Salvation" a été réalisé par Kristian Levring. Sortie en salle le 27 août 2014.

MADS MIKKELSEN/JOHN

MADS MIKKELSEN/JOHN

EVA GREEN/MADELAINE

EVA GREEN/MADELAINE

JEFFREY DEAN MORGAN/DELARUE

JEFFREY DEAN MORGAN/DELARUE

MIKAEL PERSBRANDT/PETER

MIKAEL PERSBRANDT/PETER

JONATHAN PRYCE/KEANE

JONATHAN PRYCE/KEANE

ERIC CANTONA/LE CORSE

ERIC CANTONA/LE CORSE

1870, Amérique. Lorsque John tue le meurtrier de sa famille, il déclenche la fureur du chef de gang, Delarue. Trahi par sa communauté, lâche et corrompue, le paisible pionnier doit alors traquer seul les hors-la-loi.

" THE SALVATION / UN DANOIS, UNE BRUTE, UNE MUETTE ET UN CORSE " !!!!
" THE SALVATION / UN DANOIS, UNE BRUTE, UNE MUETTE ET UN CORSE " !!!!
" THE SALVATION / UN DANOIS, UNE BRUTE, UNE MUETTE ET UN CORSE " !!!!
" THE SALVATION / UN DANOIS, UNE BRUTE, UNE MUETTE ET UN CORSE " !!!!
" THE SALVATION / UN DANOIS, UNE BRUTE, UNE MUETTE ET UN CORSE " !!!!
" THE SALVATION / UN DANOIS, UNE BRUTE, UNE MUETTE ET UN CORSE " !!!!
" THE SALVATION / UN DANOIS, UNE BRUTE, UNE MUETTE ET UN CORSE " !!!!
" THE SALVATION / UN DANOIS, UNE BRUTE, UNE MUETTE ET UN CORSE " !!!!
" THE SALVATION / UN DANOIS, UNE BRUTE, UNE MUETTE ET UN CORSE " !!!!
" THE SALVATION / UN DANOIS, UNE BRUTE, UNE MUETTE ET UN CORSE " !!!!
" THE SALVATION / UN DANOIS, UNE BRUTE, UNE MUETTE ET UN CORSE " !!!!

C'est la toute première fois (et sûrement pas la dernière) que nous nous lançons 007bond et moi-même dans une critique à quatre mains. La raison, bien que notre avis se rejoigne sur l'ensemble du long-métrage du cinéaste Kristian Levring, quelques petits points en font la différence. Fin du suspens : dans sa globalité, nous avons été très déçu du résultat final !

AVIS DE MINA

Depuis l'excellent "3H10 à Yuma" de Mangold avec Bale et Crowe en tête de distribution, on ne peut pas dire que le genre "western" est passionné les cinéastes contemporains et le public. Etant une fan des westerns/Spaghetti de Sergio Léone et d'Eastwood (oui, je sais, quoi de plus banal en bonne cinéphile qui se respecte), j'attendais beaucoup (malgré une première "curieuse" impression au vue de la B.A) de ce "The Salvation" et puis il y a Mads, quoi ! Si le début de ce récit d'un honnête fermier (ancien soldat) qui va toute perdre m'a particulièrement émue et touchée où tout le talent de l'immense acteur danois fait une nouvelle fois "mouche", la suite tourne vite au banal règlement de compte, d'un homme assoiffé de justice. Rien de bien à nouveau à l'ouest. Alors, oui, on pourra être emporté par la beauté de la photographie, d'un esthétisme léché mais cela ne relève en rien, le manque de travail du réalisateur. Et quoi penser de la prestation des autres comédiens(es) ??? totalement inintéressante, en tête une Eva Green (pourtant excellente) en mode muette et terriblement transparente; de préciser que les femmes en prennent pour leur grade, elles sont : soit violées, battues ou exécutées ! Bref, le parti-pris que prend le réalisateur de vouloir délivrer un western plus humaniste ne tient pas ses promesses. Seule petite mention spéciale pour le comédien suédois Mikael Persbrandt : une nonchalance à la Steve McQueen, bienvenue dans ce genre de style cinématographique (en rappel à un certain Josh Randall) !!!!

AVIS DE 007bond

Je n'irai pas par quatre chemins : Un beau navet à la sauce danoise. Plutôt qu'une critique ordinaire : mon (très mauvais) ressenti en plusieurs points.

- Un Mads Mikkelsen utilisant deux expressions en tout pour tout; pur gâchis pour un comédien de sa trempe , dont ses silences et ses multiples regards valent mieux que les sempiternels blablatages nombre de comédiens. Une Eva Green (véritable femme du personnage danois Mads/John) violable et fragile (toutes les femmes le sont aux yeux du réal). Jeffrey Dean Morgan = Bad Guy, beau gosse ultra-caricatural. Un Cantona qui sert à que dalle !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

- l'esthétisme ( en grands renforts d'effets numériques) ne rachète en aucun cas l'entreprise de Kristian Levring : Lumière trop (beaucoup trop) stylisée voire repoussante; mouvements de caméra inutiles et caricaturaux du genre - travelling et parano à outrance - aucune innovation en 2014 : le son des éclairs arrivent en même temps que les éclats; sans oublier une B.O (excusez du terme) à chier, n'est pas Marco Beltrami qui veut.

- Histoire inutile : le début, se la jouant L'impitoyable de Clint Eastwood) puis, on lorgne du côté des Léone, Paul Thomas Anderson et Mangold, sauf qu'ici c'est sans intérêt et pitoyablement mal narré; aucune empathie pour des personnages génériques avec un final à l'image des fadasses blockbusters.

- Scènes d'actions : Ah..bon, il y en a ??????????? aucunes tensions et toujours aucun artistique : quand on ne sait pas tourner ce genre de passages, vaut mieux filmer un cailloux sur une montagne avec en off les bruits des guns.

- Observation de la salle et à sa sortie : le trois quart dont plusieurs de mes voisins se sont tapés un bon roupillon puis les langues (nombreuses) se sont déliées dès la fin de la projection. Résultat : ennuyeux, prévisible, vu, revu, sans une once d'émotions !

VERDICT

Ni un western, ni un drame, ni un film, bref du VENT... et encore ? NON, SANS DECONNER MADS, POURQUOI ??????????

KRISTIAN LEVRING

KRISTIAN LEVRING

" THE SALVATION / UN DANOIS, UNE BRUTE, UNE MUETTE ET UN CORSE " !!!!

Commenter cet article

Cine7Inne (Alex*56*) 29/08/2014 20:55

Dans un sens ça ne m'étonne pas trop, la bande annonce laissait voir une bonne ambiance, mais c'est vrai que le scénario à première vu avait pas l'air jojo. Après j'y serais allé si seulement il était diffusé dans mon cinéville, mais nan :/ Petite question pour vous deux. Je craignais personnellement que le film soit amputé de sa qualité par la longueur étonnamment très courte du métrage, 1h30 :o, vous pensez que ça a joué également sur le résultat final ? Comme les plus grand western font quasi le double. En tout cas bonne fin de soirée :)

Mina 30/08/2014 14:36

Merci Alex ^^, et j'espère pour Mademoiselle Julie. De toute façon, je viendrais comme d'hab voir ton blog et essayer de faire un peu des news sur le mien. A très vite Alex et passes un bon samedi après-midi :)

Cine7Inne (Alex*56*) 30/08/2014 10:23

Oui j'avais vu votre news sur Mademoiselle Julie, j'irai surement le voir, mais encore une fois ça ne dépend pas que de moi ^^ En plus j'aime bien Jessica Chastain ! En tout cas bonnes vacances, en espérant qu'elles soit meilleures que les miennes lol !

Mina 30/08/2014 01:14

Pour les sociétés de distribution et de prod, moi aussi, cela ma dépasse bcp, par contre, pour ma chance (ainsi que pour 007bond) nous vivons comme tu le sais à Aix-en-Provence, une ville hautement culturelle et qui affectionne tout particulièrement les petits cinémas (en plus d'un autre, plus grand, visant un plus large public) et nous avons le plaisir de voir bcp de films indépendants de tous pays, de surcroît en V.O avec un public multilingue (cette ville est avant tout, une ville d'étudiants de tous horizons), je l'avoue, on ne se plaint pas trop et même certains blockbusters comme les batman, Noé (et sûrement moïse) sont projetés en version française et en version originale; donc, je peux tout-à-fait comprendre ta colère et ta frustration; par contre, c'est plutôt étrange, qu'ils ont diffusé Zéro Theorem et pas un film sélectionné à Cannes, en plus avec Mads Mikkelsen (hautement apprécié par les grands critiques de cinéma et même les cinémathèques). Comme tu l'as justement précisé, tous les grands mystères des maisons de distribution ?!?! Je ne sais pas si tu as lu sur le blog (mais il semble que oui, on n'en n'avait parlé) en septembre sort Mademoiselle Julie avec Jessica Chastain et Colin Farell réalisé par la muse de Bergman, Liv Ullman, j'espère que si il t'intéresse, tu pourras celui-ci le voir. Chez nous, il est prévu pour le 10 septembre, je l'attends avec impatience mais je le verrais de retour de mes vacances qui démarrent lundi et je pars normalement à Londres, la semaine suivante mais j'essayerai de tenir du mieux que je peux le blog, 007bond se préparant à sa fameuse rentrée à la fac (le 17, je crois) et cela ne rigole plus, il attaque déjà plusieurs lectures : il est en deuxième année de master "recherche" cinéma et il vise le doctorat, toujours en cinéma, donc, je t'explique pas la prise de tête. Comme il me le dit souvent : lorsque je vais au cinoche, j'ai toujours l'impression de travailler et d'étudier" bref. Cette fois-ci, c'est moi qui est un peu dérivée sur le sujet. Bonne nuit Alex, encore merci pour ta fidélité et j'apprécie, comme toujours, nos échanges. A très très vite :)

Cine7Inne (Alex*56*) 30/08/2014 00:11

Non pas de Locke non plus :s Je voulais voir SIls Maria, The Salvation et puis pourquoi pas Locke, mais mon Cinéville de Lorient se contente des films grand public en ce moment. Pourtant dans se même cinéma j'ai été voir Zéro Theorem, Last Days of summer ou encore The Two faces of january en vo, ET un film comme Zero Theorem par exemple n'a pas dépassé les 100 000 entrées donc ils pourraient quand même diffusé un film qui étaient séléctionné à Cannes et qui en plus avait un super casting, enfin bref, les société de distribution et de prod ça me dépasse !

Mina 29/08/2014 21:46

Honnêtement Alex, je ne pense pas, les quelques minutes, voire une demi/heure de plus, n'auraient rien ajouter à cette vengeance sans grand intérêt. c'est une grosse déception pour nous deux, le réalisateur a peu développé les personnages et encore moins l'histoire, mise à part le début qui (pour ma part) présageait du bon, le reste est d'une banalité et relativement expédié avec quelques boums boums plus que prévisibles ! heureusement, qu'il ne durait qu'1h30, c'était bien assez long. Dommage pour Mads et Eva. Je te raconte même pas les têtes du public en sortant de la salle. La plupart sont venus pour l'acteur danois qui faut l'avouer cumule les très bons films de grande qualité mais voilà. Bref, tu n'as rien raté, alors n'aie aucun regret. Si par contre dans ta ville, on projette encore "Locke" avec Tom Hardy, celui-ci bien que particulier mérite le détour. Bon Week-end Alex, à très vite :)