Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"MAIS QUI A TUE LAURA PALMER" ????

Publié le par Mina

"MAIS QUI A TUE LAURA PALMER" ????
"MAIS QUI A TUE LAURA PALMER" ????

Si depuis quelque temps (voire quelques années) les termes "cultes" et "innovants" sont sans cesse employés (et rabâchés) dans le petit univers des séries, bien que n'étant pas une sériephile dans l'âme, nul doute que "Twin Peaks" peut se targuer d'être LA SERIE seule méritante de tels superlatifs ! Il y a un avant et un après "Twin Peaks" : oeuvre avant-gardiste - celle qui inspirera moult copycat - est l'excellence (à ce jour, jamais égalée) du grand manipulateur David Lynch. Depuis ses débuts, l'entreprise cinématographique du cinéaste américain demeure un habile mélange de surréalisme et de vie banalement quotidienne : de son imaginaire créatif puis atypique, Lynch plonge le spectateur dans un cinéma expérimental où l'art graphique conjugue avec l'inquiétant, la violence, le drame, la bizarrerie et le malsain. Si certaines de ses réalisations restent facile d'accès, d'autres - en revanche - soulèvent chez moi nombre de questions pour lesquelles je n'ai pas encore ( et je ne désire pas) toutes les réponses ; "Twin Peaks" en fait partie !

DAVID LYNCH
DAVID LYNCH

DAVID LYNCH

"Twin Peaks" est une série américaine créée par Mark Frost (écrivain, romancier, scénariste pour le cinéma et la télévision) et David Lynch, diffusée entre 1990 et 1991 : Dans une ville imaginaire Twin Peaks, le corps de Laura Palmer - une jolie lycéenne - est retrouvé emballé dans un sac en plastique sur la berge d'une rivière. Un agent spécial du F.B.I Dale Cooper est chargé de l'enquête. Il découvre que la douce Laura, aimée et considérée de tous(tes) n'était pas celle que l'on croyait et que tous les habitants(es) de cette paisible bourgade ont quelque chose à cacher. Le sublime coffret Edition Prestige de la version intégrale (2 saisons + le film "Les 7 derniers jours de Laura") vient de sortir en blu ray; Il m'est très difficile de formuler en quelques phrases, si possible de manière limpide, le chef-d'oeuvre de Frost et Lynch. Plus de 20 ans après sa première diffusion "Twin Peaks" fascine toujours; de ce grand show télévisuel, l'univers Lynchien tient une place prépondérante : le cinéaste s'amuse à brouiller les pistes, entremêle le fantastique au métaphysique; l'effrayant, le sordide côtoient le second degré sans complexe, pour mieux désamorcer la part de ténèbres. Les critiques écriront que " Twin Peaks est unique en son genre car il ose, justement, mélanger tous les genres, n'hésitant pas à bousculer les tabous de la société américaine...souhaite revisiter le soap opéra". Mais ce qui ressort, c'est que Frost et Lynch invitent le public à vivre une expérience sensorielle, intellectuelle au-delà de la simple enquête policière en ajoutant une touche de surréalisme puis prennent un malin plaisir à ouvrir des portes sans vraiment les refermer. Véritable "labyrinthe" horrifique et poétique "Twin Peaks" trouve aussi son excellence dans les êtres qui l'anime, à commencer par l'agent du F.B.I Dale Cooper interprété par l'irrésistible Kyle MacLachlan : le personnage se révèle affable, courtois, souriant, amusant, faussement candide; en grand adorateur de tartes aux fruits (à la cerise), de donuts, il s'abreuve de cafés avec une bonhomie contagieuse et fait de ses rêves puis de sa méditation tibétaine, les outils essentiels pour résoudre le meurtre de Laura. Face à lui, l'on découvre une galerie de "phénomènes" déjantés aussi énigmatiques qu'excentriques.. A la question :"Sont-ils tous fous ?" je laisse le plaisir, pour ceux et celles qui n'auraient pas encore succombé au charme Twin Peaks, de le découvrir mais rares sont les séries où la psychologie des protagonistes ( tous sans exception) soit si judicieusement étudiée, explorée ! à ce jour, aucun soap-opéra manie avec un tel brio l'humour noir, le terrifiant et l'inconscient : Lynch et Frost offrent la part belle à ce monde des chimères à la frontière du mystique; enveloppée de l'envoûtante et obsédante musique d' Angelo Badalamenti, la série américaine met en exergue les désordres de l'âme humaine; derrière des lieux rassurants, des visages aimables se dissimule souvent l'innommable . Comme je l'ai exprimé dans mon avant-propos, "Twin Peaks" fait partie d'une des oeuvres les plus insondable; de rajouter, la plus addictive du cinéaste américain : celle qui traduit brillamment ce jeu des "faux-semblants" propre au cinéma lynchien !!!!

MARK FROST
MARK FROST

MARK FROST

"MAIS QUI A TUE LAURA PALMER" ????

Le coffret Intégrale Prestige contient la totalité des épisodes de la série, du premier Blu ray jusqu'au huitième incluant interviews des acteurs, scènes coupées, documents de tournage, galerie d'images, aperçus et résumés de certains épisodes. Le neuvième Blu ray contenant le film " Les 7 derniers jours de Laura Palmer" - Les pièces manquantes : Scènes coupées et alternatives (HD) - Interviews tirées des archives. Le dixième - Entre deux mondes (HD) -

"MAIS QUI A TUE LAURA PALMER" ????
"MAIS QUI A TUE LAURA PALMER" ????
"MAIS QUI A TUE LAURA PALMER" ????
"MAIS QUI A TUE LAURA PALMER" ????
"MAIS QUI A TUE LAURA PALMER" ????

"Fire Walk With Me" (Les 7 derniers jours de Laura Palmer) a été réalisé par David Lynch. sortie en salle le 3 juin 1992.

KYLE MAcLACHLAN/AGENT DALE COOPER

KYLE MAcLACHLAN/AGENT DALE COOPER

SHERYL LEE/LAURA PALMER

SHERYL LEE/LAURA PALMER

RAY WISE/LELAND PALMER

RAY WISE/LELAND PALMER

MOIRA KELLY/DONNA HAYWARD

MOIRA KELLY/DONNA HAYWARD

MADCHEN AMICK/SHELLY JONHSON

MADCHEN AMICK/SHELLY JONHSON

DAVID BOWIE/PHILIPP JEFFRIES

DAVID BOWIE/PHILIPP JEFFRIES

CHRIS ISAACK/AGENT CHESTER DESMOND

CHRIS ISAACK/AGENT CHESTER DESMOND

HARRY DEAN STANTON/CARL RODD

HARRY DEAN STANTON/CARL RODD

Préquel de la série "Twin Peaks" : les 7 derniers jours de Laura Palmer, avant l'assassinat de cette dernière.

"MAIS QUI A TUE LAURA PALMER" ????
"MAIS QUI A TUE LAURA PALMER" ????
"MAIS QUI A TUE LAURA PALMER" ????
"MAIS QUI A TUE LAURA PALMER" ????
"MAIS QUI A TUE LAURA PALMER" ????
"MAIS QUI A TUE LAURA PALMER" ????
"MAIS QUI A TUE LAURA PALMER" ????

Je débuterai ma courte critique avec une précision : il vaut mieux avoir vu en premier lieu la série éponyme, au risque de ne pas tout comprendre.

Beaucoup ont voulu comparer "Twin Peaks" avec "Fire Walk with me" (Les 7 derniers jours de Laura); pour ma part, bien que différente, l'entreprise de David Lynch offre un excellent complément au cultissime soap-opéra; adapté en long-métrage, pour enfin lever le voile sur des interrogations restées en suspens "Fire Walk with me" demeure, malgré tout, mystérieux et manipulateur, à l'image de son cinéaste ! Et si l'ombre de Laura planait dans la série, elle devient le personnage central de l'oeuvre cinématographique beaucoup plus dérangeante. En approfondissant son propos, David Lynch plonge le spectateur dans des doutes puis délivre un "sérieux" en contraste avec la loufoquerie "ambiante" de la série; les chimères et la réalité exécutent, d'un pas de deux, une enième danse; empreint d'une sensualité, d'une violence hypnotisante, la réalisation gagne en intensité et met, une nouvelle fois, en évidence ce "double visage"; au coeur de son laboratoire expérimental, le savant/cinéaste fou Lynch décortique l'âme humaine pour mieux en faire ressortir toute la noirceur, la complexité. Alors nul besoin d'en écrire davantage sur les sept derniers jours de la courte vie de la jeune Laura, le cinéma lynchien se goûte au-delà des mots : même si l'approche de son univers peut (quelque fois) dérouter voire déstabiliser, il demeure l'un des rares cinéastes - par la magnificence de son imaginaire foisonnant et de sa folie artistique - à maintenir en vie ce noble art qu'est le 7ème ART !!!!

"MAIS QUI A TUE LAURA PALMER" ????
PEINTURE SANS TITRE (DAVID LYNCH - TWIN PEAKS)

PEINTURE SANS TITRE (DAVID LYNCH - TWIN PEAKS)

"Ce que je pourrais dire sur ce que j'ai voulu raconter dans mes films n'aurait aucune importance, c'est comme si vous déterriez un type mort et que vous lui demandiez de vous parler de son livre."

DAVID LYNCH

"MAIS QUI A TUE LAURA PALMER" ????

Commenter cet article

Cine7Inne (Alex*56*) 12/08/2014 01:53

J'ai malheureusement pas connu cette série, et il est assez dur je trouve de regarder une vieille série, car un vieux film ça va, mais une série c'est un événement, un rendez-vous, et c'est souvent dans la mouvance de l'époque. Et tu te dis qu'il y a des heures de visionnages alors ça freine un peu ! J'ai toujours regardé des séries de ma génération ou quand certaines repassent à la TV quoi ^^ Bonne nuit Mina (oui je dors pas encore, je suis en vacance et j'ai rien à faire ce soir !)

Ps : Je ne sais pas si tu est au courant, mais je t'informe que Robin Williams est malheureusement décédé :/

mina 12/08/2014 02:36

Salut Alex, j'allais me coucher quand j'ai vu ton message et oui je fais partie (le temps passe vite) de la génération des Christian bale, Matthew McConaughey, naomi watts, Nicole Kidman bref ils sont nombreux... j'étais jeune quand j'ai vu cette série (sur la cinq, si j'ai bonne mémoire) donc, je peux tout-à-fait comprendre mais si un jour l'envie te prend et que tu aimes le cinéma de David Lynch, je ne peux que te la conseiller; elle te permettra de mieux comprendre (comme moi d'ailleurs) le travail de ce génial fou. Triste nouvelle pour l'acteur Robin Williams mais si je ne me trompe pas, il avait du mal à revenir sur le devant de la scène et (peut-être) avec d'autres soucis personnels. Décidément le milieu du cinéma est terriblement "assassin" (en rappel pour l'excellent et regretté Philip Seymour Hoffman détruit par la drogue) un jour tu es le plus grand, le lendemain plus personne. Je pense qu'il faut avoir une force de caractère (et surtout être très bien entouré) pour pouvoir tenir; il n'est malheureusement pas le premier et sûrement pas le dernier. Bien que le cinéma demeure ma grande passion depuis toute petite, je préfère mon statut de simple cinéphile, ce milieu me fait terriblement peur : un monde de loups égocentriques - voire mégalos - aux dents longues, prêts-à-tout pour être le numéro un, le plus adulé ( sans oublier un des moteurs essentiels : l'argent) où les plus forts (et sûrement les plus coriaces) ne lâchent pas le morceau. A la différence de beaucoup (surtout en tant que femme) je préfère, le plus possible, ne pas connaître le vrai visage de mes acteurs préférés (je déteste tous ces blogs où l'on retrouve en masse des photos de paparazzi) j'aime le talent artistique, l'image "fantasmée" que me renvoie le grand écran et non l'homme (la plupart se révèlent décevants); beaucoup trop de personnes (et bien évidemment, en tête, les fan girls) confondent les deux. Bonne nuit Alex :)