Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"DANS LES YEUX D'ELIJAH WOOD" !!!!

Publié le par Mina

"DANS LES YEUX D'ELIJAH WOOD" !!!!

"Maniac" a été réalisé par Franck Khalfoun. Sortie en salle le 2 janvier 2013.

ELIJAH WOOD/FRANK

ELIJAH WOOD/FRANK

NORA ARNEZEDER/ANNA

NORA ARNEZEDER/ANNA

A Los Angeles, un tueur (en quête de scalps) recherche des victimes pour recréer sa mère décédée quelques années auparavant. (FILM INTERDIT AU MOINS DE 16 ANS)

"DANS LES YEUX D'ELIJAH WOOD" !!!!
"DANS LES YEUX D'ELIJAH WOOD" !!!!
"DANS LES YEUX D'ELIJAH WOOD" !!!!
"DANS LES YEUX D'ELIJAH WOOD" !!!!
"DANS LES YEUX D'ELIJAH WOOD" !!!!
"DANS LES YEUX D'ELIJAH WOOD" !!!!
"DANS LES YEUX D'ELIJAH WOOD" !!!!
"DANS LES YEUX D'ELIJAH WOOD" !!!!
"DANS LES YEUX D'ELIJAH WOOD" !!!!
"DANS LES YEUX D'ELIJAH WOOD" !!!!
"DANS LES YEUX D'ELIJAH WOOD" !!!!

"Maniac" est le remake d'un film réalisé en 1980 par William Lustig; n'ayant pas vu ce dernier (seulement quelques extraits) mais connaissant sa sulfureuse réputation, je me suis confortablement installée pour plonger "tête première" dans les désordres psychotiques d'un timide scalpeur ! Depuis quelque temps, la machine hollywoodienne (en panne d'imagination) semble vouloir remettre au goût du jour les plus marquants long-métrages horrifiques des années 70/80 (heures de gloire pour le genre). Si nombre de remakes se contentent d'être de fadasses copies, le nouveau long-métrage de Franck Khalfoun trouve sa modernité dans sa réalisation. Au-delà des scènes de meurtres diablement orchestrées (bien qu'habituée au genre, j'avoue avoir détourné le regard à une ou deux reprises) l'innovation réside dans le traitement et la narration du personnage principal : au travers d'une caméra subjective "Franck/Elijah apparaît (particulièrement dans la première partie) presque pas, si ce n'est son reflet dans des miroirs; de ce fait, en employant cette"subjectivité filmique" le spectateur subit tous les déséquilibres psychologiques de ce jeune homme frêle marqué par les souvenirs d'une mère abusive et peu maternelle. En optant pour cette relecture novatrice afin d'épouser toute l'essence d'un tueur, tendre passionné de poupées en cire, le cinéaste force l'empathie d'où un effet pervers : nous habitons la peau et le psyché de ce sérial killer, et de ce mental dérangé, ses pulsions deviennent nôtres ! le physique enfantin, collant parfaitement au comédien américain, renforce cette empathie et crée une sensibilité dérangeante rapidement regrettée puis balayée par un sentiment de répulsion face aux actes innommables du jeune homme. Je salue la performance de Elijah Wood, ce dernier impressionne et réussi, avec son visage d'ange, à humaniser le scalpeur qui sommeille en lui. Si beaucoup ont éprouvé un profond dégoût pour le long-métrage ultra-violent du réalisateur français, grâce à l'interprétation d'un Wood à fleur de peau, l'horrifique cède sa place au thriller psychologique et de préciser qu'Alexandra Aja ("Mirrors", "La colline à des yeux", "Haute tension"...) en est le producteur et scénariste : gage de qualité. Franck Khalfoun déclarera " Par le biais de cette caméra subjective, nous avons décidé de raconter l'histoire du point de vue du tueur". Plus que réussi (j'en frémis encore) entre fascination et aversion "maniac" est tout bonnement DECOIFFANT (âmes très sensibles s'abstenir) !!!!

"DANS LES YEUX D'ELIJAH WOOD" !!!!
"DANS LES YEUX D'ELIJAH WOOD" !!!!
FRANK KALFOUN
FRANK KALFOUNFRANK KALFOUN
FRANK KALFOUNFRANK KALFOUNFRANK KALFOUN

FRANK KALFOUN

"DANS LES YEUX D'ELIJAH WOOD" !!!!

Commenter cet article

pellflorent 11/08/2014 17:37

Salut mina! Je venais juste te prévenir que mon blog est normalement de nouveau disponible ! Je suis en vacances donc si l'envie te prenais de laisser un ou quelques coms sur mes articles, je te repondrai en rentrant ! Allez, a bientôt !!!

Mina 11/08/2014 17:47

Salut Florent, j'étais justement entrain de regarder si ton blog est à nouveau activé et ça marche MIRACLE :))) donc, après voir fini de rédiger une critique (j'ai du mal d'ailleurs à la boucler) j'irai ,enfin, sur le tien et les commentaires vont tomber, A très très vite ou plutôt à tout-à-l'heure ;)

Cine7Inne (Alex*56*) 05/08/2014 23:46

Je sais que c'est un film qui pourrait me plaire. J'aime bien la touche Aja, j'avais vraiment aimé La colline a des yeux. J'ai aimé la prestation de tueur en série de Elijah Wood dans Sin City aussi (il faut que je re-regarde avant le 2, pour en faire une critique en même temps !).

Mina 06/08/2014 00:35

Très bon réal Aja, j'ai vu tous ses films et je n'ai été jamais déçue, celui-ci, bien qu'il ne soit pas à la réalisation (mais au scénar) l'on ressent sa présence et sa patte. Après l'impact "Seven" de Fincher, il y a l'impact "Maniac" tout aussi déstabilisant l'un comme l'autre, au niveau de la psychologique et Elijah est hypnotique (j'avais aussi aimé sa prestation sur Sin City) A très vite Alex :)

pellflorent 04/08/2014 16:54

Hardcore la première image! Tu confirmes ce que je pensais du film, et franchement, je ne sais vraiment pas si je vais le voir ou non. Pas mal ton jeu de mot, à la fin ;) What the Cut serait fier! :) Je ne sais pas si tu connais, mais bon, à bientôt ! :)

pellflorent 05/08/2014 09:07

D'accord, merci :) Pas grave la faute ;) Je le verrai surement alors! :) A plus :)

Mina 04/08/2014 21:38

Bonjour la faute d'orthographe, je voulais écrire "Psychologie" A+ ;)

Mina 04/08/2014 19:38

Il est tout aussi violent dans sa pschychologie (dur Eden Lake aussi) mais pour les fameuses de scènes de Scalps , on atteint le pompon (ultra, ultra-crédible) je félicite encore Aja et Khalfoun pour m'avoir autant déstabilisée ^^

pellflorent 04/08/2014 19:12

C'est amusant, comme émission. Je ne sais pas si tu as vu Eden Lake, mais est-ce que celui ci est du même niveau? Non parce qu'Eden Lake, il était vraiment violent ^^ Je verrai, je verrai :)

Mina 04/08/2014 17:11

007bond m'a précisé qui était What the Cut, merci, merci et je t'avoue qu'il faut avoir le coeur bien accroché pour suivre les tribulations de ce doux scalpeur (il est vraiment très doux et gentil donc très très très déstabilisant) mais si tu peux et que tu aimes (comme nous) l'horreur mêlée à la psychologie, tu ne pourras qu'apprécier ;)