Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"LA TANIERE DU MAL" !!!!

Publié le par Mina

"LA TANIERE DU MAL" !!!!

"Wolf Creek" a été réalisé par Greg McLean. Sortie en salles le 9 août 2006.

JOHN MARRAT/MICK TAYLOR

JOHN MARRAT/MICK TAYLOR

KESTIE MORASSI/KRISTY EARL

KESTIE MORASSI/KRISTY EARL

CASSANDRA MAGRATH/LIZ HUNTER

CASSANDRA MAGRATH/LIZ HUNTER

NATHAN PHILLIPS/BEN MITCHELL

NATHAN PHILLIPS/BEN MITCHELL

Trois jeunes randonneurs partent pour trois semaines dans le désert australien. Ils en profitent pour aller visiter Wolf Creek, un cratère causé par un météorite vieux de plusieurs années. Cette nuit-là, ils retrouvent leur voiture en panne; lorsqu'un autochone leur propose de l'aide, ils se croient sauvés. Pourtant, le vrai cauchemar commence...

"LA TANIERE DU MAL" !!!!
"LA TANIERE DU MAL" !!!!
"LA TANIERE DU MAL" !!!!
"LA TANIERE DU MAL" !!!!
"LA TANIERE DU MAL" !!!!
"LA TANIERE DU MAL" !!!!
"LA TANIERE DU MAL" !!!!
"LA TANIERE DU MAL" !!!!
"LA TANIERE DU MAL" !!!!
"LA TANIERE DU MAL" !!!!

Quoi de mieux pour réouvrir la catégorie "Au-delà de la pensée" qu'un excellent petit Survival, inspiré de faits réels, made in Australia. Pour sa première réalisation, en 2005 (devenue culte), Greg McLean frappe fort, signe un long-métrage macabrement poisseux. Je dois remercier le Monsieur pour m'avoir offert mes plus beaux cauchemars cinématographiques; et pourtant, amatrice du genre, j'en ai "dégusté" de l'horreur mais je ne me souviens pas avoir ressenti un tel malaise. Ce malaise venant d'une réalisation suintant de réalisme (Greg McLean innovant le genre) où les acteurs, parfaits, n'en font jamais trop. Le cinéaste australien installe, au travers d'un début plutôt lent, une aura toute particulière, travaillant sur la psychologie des trois pauvres randonneurs (une chose assez rare qui mérite d'être soulignée), de simples lambdas, auxquels on s'identifie petit à petit. Dès lors, la deuxième partie ainsi que la cruelle mécanique se mettent en place; en totale empathie, on ne peut que partager l'angoisse, la frayeur et les supplices qu'ils vont subir, jusqu'au final - j'en frissonne encore - dur, très dur à digérer ! Le long-métrage peut se targuer, d'être au-delà du simple film horrifique, une oeuvre 100% noire, beaucoup plus malsaine, viscérale que gore. Mention spéciale pour l'acteur John Marrat excellent en implacable psychopathe. D'une efficacité redoutable (le mot, pour une fois, est très très faible), cet éprouvant Survival où l'on a de cesse de se répéter "je ne voudrais surtout pas être à leur place", pour ceux (celles) qui ne l'auraient pas encore vu, est difficile à oublier. Si vous avez le courage, "Wolf Creek" mérite une seule invitation de ce voyage en enfer !!!!

GREG MCLEAN
GREG MCLEAN
GREG MCLEAN

GREG MCLEAN

"LA TANIERE DU MAL" !!!!

Bien que l'affiche de "Wolf Creek" s'est vantée d'être tirée de faits réels (quoi de mieux pour appâter un plus grand nombre), le cinéaste Greg McLean a déclaré que son film, ainsi que son tueur en série, ont été inspirés de certains criminels australiens tristement devenus célèbres, comme Ivan Milat, Bradley Murdoch...Le réalisateur explique : " qu'au fur et à mesure que le scénario se construisait, plusieurs vrais boogiemen (sorte de père fouettard) sont réapparus. Des personnages si horribles que c'est comme si eux et leurs crimes jaillissaient directement de l'imagination d'un écrivain dont le but serait de nous épouvanter, et de faire cesser à coup sûr les virées du dimanche après-midi dans la campagne australienne". Greg McLean déclare aussi, qu'il a voulu réaliser un film effrayant unique en son genre et s'est inspiré d'un certain cinéma européen dont des cinéastes comme Lars Von Trier, à l'origine d'une révolution numérique. Ces metteurs en scènes se libérant du fardeau des films à gros budget : décors naturels, éclairage et bruit sonore réduit, tournage en vidéo numérique (d'où ce réalisme très dérangeant), et concentration de toute leur énergie sur des récits novateurs et le jeu des acteurs. Sur la violence de "Wolf Creek", McLean explique : "mon long-métrage contient des scènes explicites et denses et des scènes dérangeantes. Cela dit, mon film explore le côté sans éclat et banal de la violence... Je crois que c'est le travail d'un artiste de ne pas détourner les yeux de notre monde et de l'expérience humaine; que ce soit pour les plus beaux instants ou les pires moments"; et de concluer : "Pour aboutir à un film d'horreur classique et efficace, la formule magique est la suivante. Un récit à l'épine dorsale solide, peu de personnages, un lieu isolé et un monstre unique et inoubliable. Pari plus que réussi, je confirme; bien qu'ayant vu "Wolf Creek", il y a quelques temps, je ne m'y frotterais pas une seconde fois. Vu le succès du Survival, Greg MacLean a réalisé la suite en 2013; "Wolf Creek 2" est sorti sur le sol australien le 20 février 2014 (dans l'attente d'une date en France). Pas sûr que cette fois-ci, je sois du voyage !!!!

"LA TANIERE DU MAL" !!!!

LES VRAIS BOOGIEMEN (attention au contenu)

Ivan Milat, aussi dit The Backpacker Killer ( le tueur du randonneur) fut reconnu coupable des morts de 7 personnes dont 5 étaient des routards internationaux. Le premier cadavre est découvert le 20 septembre 1992, s'ensuit les autres découvertes en octobre et novembre 1993 en Australie. Toutes les victimes ont été abattues et/ou poignardées. Il eu beaucoup de similitudes entre les meutres; chaucun des corps avait été délibérément posé face cachée, les mains derrière le dos, recouvert de brindilles et de fougères. Le tueur avait, apparemment, passé du temps avec les victimes pendant et après les meurtres car un campement fut découvert près de l'emplacement des corps. Après une longue enquête, le 27 juillet, Ivan Milat fut condamné à perpétuité pour les meutres de 5 femmes et 2 hommes. Bradley Murdoch, quant à lui, est arrêté en août 2002 pour enlèvement et viol, des faits pour lesquels il sera acquitté (Le 14 juillet, un jeune couple, Joanne Less et Peter Falconio croiseront sa route dans le bush australien. On ne retrouvera jamais le corps du jeune homme; la jeune femme réussira à s'échapper), mais en 2003, il se trouve que son ADN est présent sur le t-shirt que portait Joanne Less. Le 13 décembre 2005, Murdoch est reconnu coupable du meutre de Peter Falconio et également de voies de faits sur Joanne Less. Il sera condamné à perpétuité avec une période de sûreté de 28 ans.

"LA TANIERE DU MAL" !!!!

Commenter cet article