Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"La Belle de Cocteau" !!!!

Publié le par Mina

"La Belle de Cocteau" !!!!

"La Belle et la Bête" a été réalisé par Jean Cocteau. Sortie en salle le 29 octobre 1946.

JEAN MARAIS/LA BETE

JEAN MARAIS/LA BETE

JOSETTE DAY/LA BELLE

JOSETTE DAY/LA BELLE

"Pour l'offrir à sa fille, le père de la Belle cueille une rose, sans le savoir, appartenant au jardin de la Bête qui, s'en offense. Afin de sauver son père, la Belle accepte de partir vivre au château de la Bête.

"La Belle de Cocteau" !!!!
"La Belle de Cocteau" !!!!
"La Belle de Cocteau" !!!!
"La Belle de Cocteau" !!!!

Avec la sortie de la nouvelle version "La Belle et la Bête" - il y a 2 mois - de Christophe Gans, difficile de ne pas revenir sur le légendaire Jean Cocteau et son oeuvre "mythique".

 

Au-delà d'être transporté dans un univers fantasmagorique où le féerique se conjugue à tous les temps, c'est l'audacieuse beauté artistique et scénaristique qu'il faut souligner. De sa narration théâtrale, le cinéaste français - fidèle à ses souvenirs d'enfant -  écrit sur le tableau noir "IL ETAIT UNE FOIS", la magie nous donne rendez-vous : empreint de cette naïveté enfantine, ce "conte" ou plutôt ce "songe" invite au rêve. En vrai visionnaire, poête moderne,illustre dessinateur, Cocteau maîtrise "l'expressionnisme" cinématographique - référence au cinéma de Murnau, de Fritz Lang -; l'opposition et le jeu de l'ombre et de la lumière se retrouvent dans "l'entreprise" du réal français. Son oeuvre onirique se pare de ce "clair-obscur" pour mieux ressentir les peurs de la "Belle", l'intimidante demeure de la "Bête", les longs couloirs de ses "bras" sans chair. De cette "Belle" enchanteresse -Josette Day- c'est le jeu du grand Jean Marais qui est à l'honneur. Tout aussi charismatique qu'horrifique, sa "Bête" séduit et envoûte.

 

J'ai revu, il y a peu, la version remasterisée en H.D, le charme opère toujours. Christophe Gans n'a pas su relever le lourd défi de succèder à Monsieur Jean Cocteau : "La Belle et la Bête" reste le chef-d'oeuvre de ce prodige du 7ème Art !!!!

"La Belle de Cocteau" !!!!
"La Belle de Cocteau" !!!!

"La Belle et la Bête" a été réalisé par Christophe Gans. Sortie en salle le 12 février 2014.

VINCENT CASSEL/LEA SEYDOUX

VINCENT CASSEL/LEA SEYDOUX

"La Belle de Cocteau" !!!!
"La Belle de Cocteau" !!!!
"La Belle de Cocteau" !!!!

De Christophe Gans, dont j'avais aimé "Silent Hill, "St-Ange" et surtout "Crying Freeman", j'attendais beaucoup. Et malgré la présence de Léa Seydoux (pour rester très polie, cette actrice m'insupporte), retrouver le duo Gans/Cassel - après le plutôt réussi "Le Pacte des Loups" - avait de quoi faire rêver. Malheureusement - comme je l'ai précisé au-dessus, la lourde tâche de succèder à Cocteau est rester vaine.

 

A grands renforts de numériques - beaucoup trop - toute la magie, composée de bouts de ficelles et de cartons dans l'oeuvre de Cocteau, disparaît. La "Belle" n'est pas belle et la "Bête", quasi-inexistante, n'effraie et n'enchante jamais. Le projet ambitieux se perd dans des maladresses scénaristiques : la pauvreté des dialogues frise le ridicule, quelques scènes "charnelles" dérangent. En voulant moderniser ce conte - tout en étant plus fidèle à "l'écriture" de Jeanne-marie Leprince Beaumont - Christophe Gans échoue. Le talent et le charisme de Vincent Cassel - crédible en "Bête" - ne peuvent sauver ce long-métrage du "naufrage" cinématographique; et l'on assiste, agaçé, pour la énième fois au jeu insipide d'une Léa Seydoux inexpressive, sans une once de grâce, de charme et de virtuosité. Je passe sur la présence de André Dussolier, sans intérêt - dommage pour un si bon comédien -

 

Avec ses 35 millions d'euros, cette "Belle et la Bête" version 2014 possède un seul point positif: pour tous les doux rêveurs, je conseille de replonger avec bonheur dans le monde "aérien" de Jean Cocteau !!!!

"L'enfance croit ce qu'on lui raconte et ne la remet pas en doute. Elle croit qu'une rose qu'on cueille peut attirer des drames dans une famille. Elle croit que les mains humaines d'une bête qui tue se mettent à fumer et que cette bête en a honte lorsqu'une jeune fille habite sa maison. Elle croit mille autres choses bien naïves.

JEAN COCTEAU

"La Belle de Cocteau" !!!!

Commenter cet article