Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"JONZE L'ENCHANTEUR" !!!!

Publié le par Mina

"JONZE L'ENCHANTEUR" !!!!

"Her" a été réalisé par Spike Jonze. Sortie en salle le 19 mars 2014.

JOAQUIN PHOENIX/THEODORE TWOMBLY

JOAQUIN PHOENIX/THEODORE TWOMBLY

SCARLETT JOHANSSON/SAMANTHA

SCARLETT JOHANSSON/SAMANTHA

AMY ADAMS/AMY

AMY ADAMS/AMY

ROONEY MARA/CATHERINE

ROONEY MARA/CATHERINE

CHRIS PRATT/PAUL

CHRIS PRATT/PAUL

OLIVIA WILDE/BLIND DATE

OLIVIA WILDE/BLIND DATE

Los Angeles, dans un futur proche, Théodore homme sensible et complexe est inconsolable après une rupture difficile. Il fait l'acquisition d'un programme informatique ultramoderne, capable de s'adapter à la personnalité de l'utilisateur. En lançant le sythème, il fait la connaissance de Samantha, une voix intelligente...

"JONZE L'ENCHANTEUR" !!!!
"JONZE L'ENCHANTEUR" !!!!
"JONZE L'ENCHANTEUR" !!!!
"JONZE L'ENCHANTEUR" !!!!
"JONZE L'ENCHANTEUR" !!!!
"JONZE L'ENCHANTEUR" !!!!
"JONZE L'ENCHANTEUR" !!!!
"JONZE L'ENCHANTEUR" !!!!
"JONZE L'ENCHANTEUR" !!!!
"JONZE L'ENCHANTEUR" !!!!
"JONZE L'ENCHANTEUR" !!!!
"JONZE L'ENCHANTEUR" !!!!
"JONZE L'ENCHANTEUR" !!!!
"JONZE L'ENCHANTEUR" !!!!
"JONZE L'ENCHANTEUR" !!!!
"JONZE L'ENCHANTEUR" !!!!
"JONZE L'ENCHANTEUR" !!!!

Les superlatifs manquent à cette petite merveille que Spike Jonze délivre au spectateur : de tous les maux que le monde moderne inflige à l'homme, il y a une "maladie" dont l'humain ne veut guérir, c'est l'amour; alors qu'il soit charnel ou virtuel !

 

Empreint de tendresse et de mélancolie "Her" explore un futur pas si lointain où un corps et une IA tombent amoureux : improbable rencontre qui va réunir Théodore et Samantha. Délicatement désincarnée, cette romance douce/amère nous plonge dans un univers feutré, nimbé de la lumière chaleureuse d'un Los Angeles protecteur, aux résidents - bien que renfermés dans leur bulle - heureux. De cette métropole, aux extérieurs et intérieurs "affectueusement" colorés, Théodore pense avoir trouvé la femme idéale, l'âme soeur en la personne d'une "voix" intelligente. Et si cette Samantha, sans visage, pouvait combler le vide affectif dont-il souffre ? Dans un système où solitude rime avec individualisme, le numérique pourrait-il répondre à toutes les fusions affectives manquantes ? Spike Jonze dépeint, avec une certaine lucidité, nos futurs rapports humains et pose LA question. Si au dehors, le constat d'une réalité sociale - toujours plus connectée - semble effrayante; de l'intérieur, il serait "doux", terriblement et dangereusement tentant de se "lover" au coeur d'un amour libéré de tout échec sentimental. Malgré une humanité agonisante, dépendante de cette technologie envahissante, il se dégage de "Her" une joie toute aussi déstabilisante qu'indescriptible; sûrement dû à l'originalité du scénario et des interprétations de Phoenix et Jonhansson : Joaquin apporte, une nouvelle fois, son indéniable talent; arborant une moustache et des pantalons hauts - véhiculant dans un monde étrangement cubique - sa grâce comique, ses incertitudes, son poignant regard passe au travers d'un Théodore épris d'une Scarlett épanouie et amusante. Pour préciser, je n'ai jamais été réceptive au charisme ni au jeu de l'actrice américaine mais de son timbre chaud et sexy, elle envoûte autant Théodore que le public; il en va de même pour l'exquise Amy Adams, que je retrouve enfin, à des années lumières de "Superman" et surtout de David O'Russell !

 

"Her" est une invitation au rêve se mêlant, sans cesse, aux affres d'âmes en souffrance. Toute aussi subtile que précieusement "cruelle", cette traversée onirique offre de tels ressentis, difficile à retranscrire sur l'écran glacé de mon ordinateur; bien que Samantha soit artificielle, Jonze réussi l'impossible : la rendre délicieusement réelle !!!! 

 

 

 

 

"JONZE L'ENCHANTEUR" !!!!

Commenter cet article